Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.09.2006

Alors dis moi : c’est quoi un adventiste ?

medium_COnference_general_Silver_Spring_Maryland.jpgCette question à l’accent enfantin paraît aisée à traiter. Pourtant quand on y regarde de plus près elle n’est pas si évidente que cela. Etymologiquement, un adventiste (du latin adventus) est quelqu’un qui attend le retour du Christ. Ce retour est un prélude à une éternité de plein bonheur, d’égalité… bref : le paradis.
Cette définition est transconfessionnelle (je reviendrai sur ce point). En effet, que l’on soit baptiste, presbytérien, Témoins de Jéhovah, on peut croire (avec des variations sur la forme) que le Christ va revenir en Messie. Récemment, Jean Séguy a montré le caractère ancien et permanent, d’ordres adventistes au sein de l’Eglise Catholique (Cf. Jean Séguy, « Les ordres religieux "adventistes" du catholicisme », in Christianisme et prophétisme. Actes du colloque de la Faculté adventiste de théologie. 1-3 Mai 2003. Collonges-sous-Salèves, 2006).
On pourrait s’arrêter à cette définition générale. Mais elle ne rendrait pas compte de la spécificité des croyances adventistes. Affinons notre regard sur l’adventisme en nous penchant sur l’espace dans lequel il s’est le plus développer à savoir le protestantisme.


C’est là que les choses commencent à se compliquer. En gardant une présentation sommaire qui ne rentre pas dans une fine description, notons qu’être adventiste implique :

- un biblicisme. La Bible chez l’adventiste est la source de sa certitude. C’est sur elle qu’il fonde ses croyances. La Bible est prise dans sa globalité, de l’ancien testament au nouveau. Ainsi pour l’adventiste, la croyance au retour du Christ est une vérité biblique transversale. Pour lui toute croyance doit se justifier dans tous les points de la Bible. Cela peut paraître incongru, mais selon l’adventiste, la Parole de Dieu étant Une, Indivisible et Cohérente, (Comme Dieu Lui-même), il va donc de soit qu’elle ne se contredit pas. Par conséquent toute vérité biblique est omniprésente dans le texte, de Genèse à Apocalypse.
L’adventiste interprète le texte biblique en permanence. Pour cela il aura plusieurs prismes de lecture en fonction de la tradition adventiste qui est sienne (baptiste, pentecôtiste…). Un trait commun spécifique à la tradition protestante est la croyance en une démocratisation du texte biblique. Tous les individus peuvent lire, interpréter, avec leur degré de compréhension la Bible.
Autre chose : le biblicisme adventiste est souvent un littéralisme. Je m’explique : pour l’adventiste le fait que la Genèse relate la création du Monde en sept jours par la simple puissance de la Parole de Dieu, n’est pas un simple effet de style. Le Monde aurait réellement été créé en sept jours littéraux. Une tendance nouvelle demeure un fendillement de ce littéralisme car des groupes adventistes tentent de prendre des distances avec le littéralisme.
Un autre aspect du biblicisme adventiste est un double accent mis sur : les textes apocalyptiques (Apocalypse, Daniel, Ezéchiel, Esaïe et autres passages) et les évangiles. Ce double accent montre bien que les adventistes croient au retour du Christ. Mais ce retour ne pourra être bénéfique, que si le croyant connaît les enseignements du Christ et prend pour modèle Sa vie. Notons que pour les adventistes protestants Jésus se spécifie par la grande maitrise qu’il avait des rouleaux de l’ancien testament. Par conséquent, bien qu’il se passionne pour les textes qui permettent d’interpréter la parousie et la vie du Christ, il est fondamental pour l’adventiste d’avoir une connaissance importante des textes de l’ancien testament.

- Christocentrisme. Ce deuxième aspect de l’adventisme découle du premier et de la concentration faite sur la vie du Christ. Jésus est conçu comme un modèle, un berger, un guide. L’adventiste s’efforcera à développer une ascèse qui se rapproche le plus possible de l’exemple qu’a été le Christ lors de son passage sur terre. De fait il est intéressant de voir que les adventistes se demandent toujours, quand ils sont dans une situation complexe de l’existence : « qu’aurait fait Jésus à ma place ? ».
Le christocentrisme adventiste se veut heureux, un prélude au paradis, une preuve de la toute puissance du Christ, une victoire sur toutes les difficultés. De fait, les adventistes ne mettent pas l’accent sur le Christ crucifié, mais sur le Christ ressuscité. C’est le choix d’une image victorieuse, par rapport au Christ de la croix, plus souvent repris dans d’autres traditions chrétiennes.
Le regard vers un Jésus triomphant correspond bien aux représentations adventistes. Jésus s’apprêtant à revenir sur Terre pour y installer après plusieurs étapes son paradis, n’est pas resté sur la croix et encore moins dans la tombe. Il est ressuscité. Il est dans le Ciel aux côtés de son Père. Par conséquent, bien que très importante, l’image d’un Christ sur la croix édulcorerait l’image du Christ triomphant.

- prophétisme. C’est une continuité logique avec l’accent sur les textes apocalyptiques avec le biblicisme. Les adventistes croient que l’histoire de l’humanité peut être représentée sur une fresque dont les principaux évènements passés, présents, et futures ont une correspondance biblique. Les prophéties bibliques permettraient d’avoir une approche globale de l’Histoire. De fait, dans certains cas, des groupes adventistes donnent une importance à des prophètes non bibliques, qui ont joué un rôle important dans leur tradition religieuse. Tel est le cas par exemple d’Ellen Gould White chez les Adventistes du 7ème Jour.
Le prophète pour l’adventiste est un messager de Dieu, informant l’humanité des choix divins pour celle-ci. Ainsi, comme « Dieu ne fait rien sans avoir révélé ces secrets à ses serviteurs les prophètes » l’adventisme croient qu’aujourd’hui, Dieu peut utiliser des individus comme prophète. Notons que le prophétisme adventiste ne s’applique par uniquement à la parousie, mais concerne également d’autres faits, notamment sur les modes de relations à entretenir avec la société globale. Toute la difficulté pour l’adventisme est de savoir distinguer un vrai prophète d’un faux. Voilà qui nous amène à un autre point spécifique de l’adventisme. 

- Etudiant de la Bible. Le texte biblique est pour l’adventiste dense, riche en vérités qui doivent être en permanence analysées. Il se doit donc d’étudier continuellement la Bible pour y extraire des leçons. Parmi celles-ci il trouvera normalement les éléments lui permettant de distinguer un prophète envoyé par Dieu (un vrai), d’un faux prophète. Le chrétien adventiste se doit également de contrôler les enseignements qui lui sont délivrés, y compris dans sa tradition religieuse. L’exemple récurent ici est celui des béréens, qui vérifiaient si ce que Paul enseignait était conforme à la Parole.

A la vue de ces cinq critères généraux (la croyance en l’advent, le biblicisme, le christocentrisme, le prophétisme et être un étudiant de la Bible), on peut de nouveau affirmer que l’adventisme est avant tout un approche transconfessionnelle, surtout présent dans le protestantisme. L’Eglise Adventiste du 7ème Jour n’est de fait qu’un mouvement (certainement le principal en nombre) qui se veut spécifiquement adventiste dans l’espace protestant. Voilà qui introduit déjà notre prochaine note pour la découverte permanente de l’adventisme, mais cette fois-ci dans le cadre d’un groupe religieux organisé.

Commentaires

jaimerais savoir kelle son vos croyance en quoi conssite votre religions ... se serai tres important ... ses pour un travail a lécole ... merci beaucoup de me réécrire

Écrit par : nancy | 20.02.2007

bonjour, jaimerais savoir en quoi conssite votre religion.. jaimerais me resseigner sur vos croyances et vos habitudes, ca serai important que je sache pour un travail a lécole

Écrit par : mélanie | 20.02.2007

Les commentaires sont fermés.