17.06.2011

Réponse partielle à la campagne de calomnie du service de Communication adventiste à mon encontre

Calomnie adventiste, Fabrice Desplan, Exorcisme à Grigny, BIA, Bulletin d'Information adventiste, Revue Adventiste, Manipulation, Secte, Rapport Miviludes, Sectes apocalyptique, Je reçois des mails surpris de la campagne de communication contre moi qu'a lancé le service de communication de l'Eglise adventiste. Utilisant les ressources qui viennent de membres, le service de Communication à imprimer son Bulletin d'Information et sa Revue Adventiste (font noir de rigueur pour fabriquer la dramaturgie) en reprenant une interprétation fallacieuse de mes propos suite à l'affaire d'exorcisme de Grigny. Nombreux, vous êtes surpris que je sois vilipendé après avoir affirmé que l'Eglise adventiste ne pratique pas d'exorcisme. Les interlocuteurs et services non adventistes sont les plus choqués. Pour avoir une vision globale j'ai transmis ce mail suivant à des adventistes pour qu'ils aient une vision plus complète. Comme la campagne de calomnie adventiste est publique alors pourquoi me priver de vous donner à vous aussi, ces quelques informations. Entre nous l'adventisme est entrain de se fabriquer une réputation de groupe fermé, imperméable aux critiques mêmes positives, qu'il devra assumer. De mon côté, contrairement à ce qui m'a été insinué par le service de communication adventiste, je continuerai à parler librement de l'adventisme hexagonal. Voici le mail que j'ai fait circuler. Vous pouvez le télécharger en PDF.

Dans le silence des responsables adventistes commencent à m'indiquer les raisons inavouables de cette tentative de diversion sur ma personne. Mais heureusement qu'il y a une différence entre les membres d'une communauté et certains de ces dirigeants qui instrumentalisent mes propos qui pourtant étaient à leur avantage selon tous les médias. Pourtant l'Eglise adventisme devrait plus s'inquiéter de sa préssence injustifiable dans le dernier rapport sur les sectes en France que de s'adonner à des pratiques staliniennes. Voici donc le mail envoyé à des adresses d'adventistes et de lecteurs du blog.


 

L'affaire de Grigny a suscité des réactions indignes et mensongers du service de communication de l'Eglise adventiste.
Nombreux sont les internautes adventistes par mails ou simplement sur des forums qui ont noté que dans l'entretien donné à l'AFP j'indiquais que l'adventisme ne pratique pas l'exorcisme. C'était le fond du dossier. Dans un communiqué indigne l'Eglise adventiste indique « qu'il est dommage que Fabrice Desplan fasse ainsi des généralités en suscitant le doute dans les esprits au sujet des pasteurs antillais ». Il s'agit ni plus ni moins d'une manipulation de mes propos. Pour cela rien ne vaut de revenir sur la dépêche AFP. Et surtout cela permettra de noter l'inculture du service de communication adventiste sur les recherches disponibles depuis les années soixante dix sur l'adventisme. C'est d'ailleurs le plus grand drame de mon avis.
Mes propos n'invitent à aucune interprétation mensongère comme s'est livrée l'Eglise adventiste. Pour s'en rendre compte voici l'intégralité du communiqué AFP qui fait mention de mes propos. Notez que l'Eglise adventiste ne l'a jamais repris dans son intégralité pour ses membres, alors qu'elle diffuse sur plusieurs supports (BIA, Revue adventiste) son interprétation tendancieuse et vise à faire une diversion à bon prix.

Communiqué AFP :

 Séquestrée pour être exorcisée: 4 personnes déférées à Evry

 (AFP) – 13 mai 2011

EVRY — Quatre personnes, interpellées jeudi à Grigny (Essonne) après avoir séquestré une jeune fille pendant une semaine dans un appartement pour l'exorciser, seront déférées à Evry samedi matin, a-t-on appris vendredi auprès du parquet d'Evry et de sources proches de l'enquête.

Ces quatre personnes, dont une femme qui louait l'appartement, sont âgées d'une trentaine à une cinquantaine d'années. Tous, qui se réclament de l'Eglise adventiste du septième jour, vivaient dans cet appartement de Grigny, mais ne faisaient pas partie de la même famille.
En revanche, le fils de la femme interpellée, mineur, qui avait également été interpellé, a été remis en liberté et devrait être placé.
Les mis en cause ont expliqué avoir voulu désenvoûter la jeune femme.
La jeune femme de 19 ans qui a été séquestrée pendant une semaine pour être exorcisée se trouvait toujours à l'hôpital vendredi. Après avoir passé sept jours attachée à un lit, sans manger et en buvant très peu, ayant été frappée et scarifiée, elle est très affaiblie, mais son pronostic vital n'est pas engagé.
Très fragile psychologiquement, elle avait été trouvée par les policiers jeudi en fin de matinée, après que son père eut retrouvé sa trace.
Les cinq mis en cause, originaires des Antilles, et la jeune femme, Camerounaise, auraient été exclus, il y a un an, de l'église adventiste de Paris et auraient formé un groupe dissident, vivant en autarcie.
Fabrice Desplan, sociologue et chercheur rattaché au laboratoire Groupe, sociétés, religions, laïcité du CNRS, auteur avec Régis Dericquebourg de "Ces protestants que l'on dit adventistes" (L'Harmattan), a expliqué à l'AFP que le mouvement adventiste en France est principalement antillais, et en Région parisienne.
Il fait état de "gens qui migrent, gardent des repères magico-religieux", et "n'arrivent pas à marier traditions antillaises et traditions religieuses".
"Chez les pasteurs Antillais, il y a une rhétorique pas très claire, qui rend (les fidèles) très perméables aux discours sur le mal, les démons. Mais ce n'est pas le discours officiel du groupe", a-t-il encore souligné, précisant que "les adventistes ont une très grande difficulté à gérer l'expression antillaise. La gestion magico-religieuse prend de la place".
Dans un communiqué diffusé vendredi, les responsables des deux Fédérations adventistes de France et le président de l'Union franco-belge des Fédérations adventistes se sont dit "consternés par l'attitude de ces personnes".
"Ce n'est pas dans l'enseignement de l'Église adventiste et dans ses pratiques d'utiliser de tels procédés dans ce type d'exorcisme délirant", indique le communiqué. Il précise qu'une "enquête est faite pour savoir si ces personnes sont réellement membres de l'Église adventiste de l'une des églises de l'Essonne".
"Ces personnes ne figurent pas sur nos registres et je ne les connais pas", indique dans ce communiqué le pasteur de l'église d'Evry, Charly Reson.
L'Église adventiste du septième jour de France compte 12.660 membres en France métropolitaine et 33.998 membres dans l'Outre-Mer français.
La police judiciaire d'Evry a été chargée de l'enquête.

 

Il suffit de lire ce communiqué pour se rendre compte du décalage entre son contenu et la lecture du service de presse adventiste.
Tous les lecteurs ont noté que j'insistais sur l'incompatiblié entre exorcisme et adventisme. Ce qui choque visiblement c'est que la journaliste reprend le mot ambigüité. Oui, il y a des us, coutumes, mots, discours qui peuvent être réinterprétés par certains comme compatibles avec l'exorcisme. Et là il n'y a rien de nouveau. Dès les années 70, des sociologues et anthropologues le notaient.
Jean Paul Barquon qui manipule mes propos indique que je fais des généralités concernant l'aspect antillais de l'adventisme. N'avez vous pas vu le mot « PRINCIPALEMENT » dans le communiqué de l'AFP ? Lui non. J'ai donc raison de dire qu'il y a une difficulté à gérer la question antillaise finalement.
D'autre part, ce dernier semble ne pas savoir que je conseille des étudiants de la Faculté adventiste de Collonges. Pourquoi me rendrais-je disponible pour ces derniers si je méprise leur formation ?
Le communiqué adventiste est une manœuvre pour calmer sans doute des susceptibilités internes qui ne savent pas l'échange que j'ai eu par mail avec Monsieur Barquon. Il y aurait énormément à dire et redire. Le but maintenant, en constatant l'effort de la communication adventiste, est de me discréditer auprès de ses membres. Cela témoigne surtout d'une incapacité adventiste à parler sereinement d'elle même en quittant son langage pour entrer dans un discours ouvert.
Ceux qui veulent le détail de ma pensée, peuvent lire mon blog à l'adresse www.dixmai.com où je reviens largement sur cette affaire, y compris sur l'hilarité qu'elle a entraîné chez des adventistes. Ce rire est pour moi un signe maturité.
Je demande à l'Eglise adventiste un droit de réponse (évidemment il sera rejeté) car les mensonges sont flagrants. Comment expliquer l'écart de perception entre nombreux internautes et adventistes avec celle de la direction adventiste ? Quoi qu'il en soit le département des communications adventiste devrait plutôt commenter le dernier rapport de la Miviludes où je pense qu'elle figure injustement (de façon indirecte) et du sens que peuvent donner des individus à ses discours quand ceux-ci sont réceptifs à l'exorcisme, plutôt que de se lancer dans une campagne de dénigrement.
Notez, cher lecteur, que c'est moi qui ait indiqué au service de communication adventiste que la presse s'interrogeait sur les liens entre la victime et la communauté de Paris Est, alors que cela n'avait pas été évoqué. Pourquoi l'indiquer si l'objectif est de nuire ?
Le Président de l'Union des adventistes m'a demandé une audience que je lui ai accordé. Nous verrons si ce tête à tête permettra de lever les mensonges flagrants et d'obtenir le droit de réponse. Je peux quand même rêver !
En complément, je vous porte la réponse par mail que j'ai adressé, instantanément à Monsieur Barquon à la lecture de sa manipulation.

 


 

De fabrice desplan

 à: Barquon Jean-Paul

date 23 mai 2011, 11:03

objet :Réponse au communiqué du 21/05/2012

Cher JP,

Je manifeste ici toute ma surprise face au dernier communiqué dans la suite de l'affaire de Grigny. Il y aura toujours des divergences entre la lecture sociologique de l'adventisme et la perception même du groupe de son identité. Là, est une réalité qui ne gène pas. Je note qu'il existe des ambiguïtés dans le discours de pasteurs envers l'exorcisme chez ceux qui entendent et y seraient sensibles.
Je n'ai jamais mis en doute la qualité de la formation, mais des us de certains. Pourquoi l'insinuer ? Il y a une différence entre la pratique professionnelle et la formation professionnelle !
Mais ma plus grande surprise reste le fait que ce communiqué n'indique jamais que j'ai insisté sur le fait que l'Eglise adventiste ne pratique pas l'exorcisme. Pourquoi ? A quelles fins ?

Les médias du groupe France TV  insistaient d'ailleurs sur un pan de ma réponse en disant:
Mais Fabrice Desplan tient à être clair : "l’Eglise adventiste en France n’incite pas ses membres à (des rituels d’exorcisme)", explique-t-il sur son site. "Une marginalité de membres (ou d’)anciens adventistes s’adonnent à de tels rituels. Dans le cas d’individus adventistes, cela ne peut être que des initiatives déconnectées des orientations de l’adventisme français." Selon lui, l’exorcisme est généralement le fruit d’adeptes originaires d’Afrique ou des Antilles. "Les adventistes ont une très grande difficulté à gérer l’expression antillaise. La gestion magico-religieuse prend de la place", souligne le sociologue.
La fin de cette déclaration peut m'être reprochée, mais passer sous silence le fait que partout a été repris l'incompatibilité entre exorcisme et adventisme en France est une mauvaise foi flagrante.
Entendu par nombres de services cette insistance a convaincu là où les communiqués de tes services étaient inopérant, alors que ce n'était évidemment pas l'objectif. Je retiens donc la lecture et le vécu interne à l'adventisme que traduit ce communiqué. 
J'ai compilé 39 mails d'adventistes confirmant mes remarques et remerciant que je dissocie adventiste et exorcisme clairement. Nombreux autres n'ont même pas été ouverts.
Sera t-il possible un jour pour l'Eglise adventiste de parler sereinement de toutes ses dimensions ? 
Mais le plus important est pour moi une mise à jour de votre communiqué, en reprenant avec honnêteté mes dires, en rappelant clairement, malgré les divergences inhérentes et normales, que j'ai clairement indiqué que l'Eglise adventiste ne pratique pas d'exorcisme. C'est le fond du dossier qui mobilise et il serait intègre de le mentionner. 
D'autre part, comment oser parler de "généralité", là où à chaque fois je parle de MARGINALITE ? Le communiqué est ici loin des propos qui peuvent être relus.

Merci d'accéder à ce doit d'informations complémentaires.

FD

 VERSION EN TELECHARGEMENT

17:40 Écrit par fades dans Adventiste, secte | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour Fabrice,

Je crois que le conflit est aussi une source d'innovations, de réflexions et de révisions de beaucoup de pensées et pratiques chez nous .

J'ai bien lu ta réponse à J.P.B.
En tout cas, il faut absolument qu'ils corrigent ce que tu n'as pas véhiculé et vraiment, veille bien à cela car la lumière doit être faite par eux quant à ton écrit.
Fabrice, le travail que tu fais est vraiment merveilleux. C'est la fin de tout et la confusion règne mais celui qui se confie en Dieu n'est jamais confus. Alors réparation doit être faite à ton égard.
Prions mais agissons. Tu ne peux que sortir plus grandi et continue ton oeuvre avec la force et l'intelligence divine. Il nous faut redoubler de vigilance et prions pour encore plus de discernement.
Il faut qu'ils corrigent leur dire à ton égard; c'est un must.

Écrit par : M.R | 18.06.2011

Répondre à ce commentaire

J'ai vu ce numéro de la revue passer ce samedi. Nos dirigeants sont bien loin de toute réalité. On dirait des politiciens friqués qui parlent des pauvres. Ils n'y connaissent rien. J'espère que les autres membres verront cela.

Écrit par : Pasteur | 20.06.2011

Répondre à ce commentaire

I feel for you Fabrice,
l'honnetete intellectuelle est la premiere regle.
I hope, that everything will be all right you really don't deserve this.

Écrit par : A.L | 22.06.2011

Répondre à ce commentaire

J'avais eu vent de cette affaire. Désolé de la réaction tardive mais je voulais vous témoigner de mon soutien. De ce que j'ai compris, tout cela découle d'une méprise et d'une interprétation fort regrettables. Dommage aussi qu'il y ait tout ce battage médiatique sur un malentendu qui aurait pu être clarifiée par le "Dialogue". C'est à se demander si c'est juste un mot attrape-tout mais dépourvu de sens.

Que les différentes Églises et groupes religieux se rassurent que les chercheurs en religion n'essaient nullement de se substituer à leurs services de communication, ni se poser en faiseurs de doctrine.

Espérons que tout ça finira par se régler sans plus de rififis et pour le bien de tous.

Cordialement,

Écrit par : CCharles | 07.07.2011

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour ces précisions. J'avais eu l'info par internet et j'avais immédiatement mailé les responsables de l'Eglise adventiste qui m'avaient répondu par des propos polis et rassurants. Par la suite, j'avais eu une Revue adventiste sous les yeux ce qui avait jeté la confusion dans mon esprit par rapport à votre intervention. Jamais je n'avais eu la dépêche de l'AFP en intégralité : cela change tout !! Comme quoi, il ne faut pas s'improviser journaliste, ni confondre un sociologue avec un évêque (encore que parfois ils sont les deux à la fois… mais c'est particulier). Merci encore pour ces infos et bon courage dans votre travail.

Écrit par : Daniel à Babylone | 10.08.2011

Répondre à ce commentaire

S'il est vrai que l'église adventiste ne possède pas comme l'église catholique un protocole officiel régissant la pratique de l'exorcisme, et que le cas de Grigny est exceptionnel dans son approche de la chose, il n'en demeure pas moins que l'exorcisme est couramment pratiqué par les adventistes de manière individuelle partout où les communautés adventistes sont peuplées de croyants appartenant aux pays émergents. Nier cette réalité, c'est méconnaitre le milieu adventiste. En pleine région parisienne, il y a même des pasteurs d'origine antillaise qui pratique couramment la chose en lui donnant le nom de "ministère de délivrance".
Le problème de fonds, c'est que dans le plupart des cas, aucune différence n'est faite entre ce qui relève de la psychiatrie et ce qui relève vraiment du surnaturel, les exorcistes n'ayant aucune formation leur permettant de faire cette différence et ne prenant pas non plus la peine de référer les personnnes qui se disent possédées à un exemen psychiatrique avant d'avoir recours à la "délivrance spirituelle".

Écrit par : Joël Valleray | 12.11.2011

Répondre à ce commentaire

Très surpris d'être en accord avec votre commentaire M. J. Valleray. C'est pour avoir dit cette évidence que j'ai été vilipendé par certains, alors que les témoignages ne cessent de remonter de la part d'adventistes qui confirment une pratique se rapprochant de l'exorcisme. Dans le cas français il n'est pas soutenu officiellement par la hiérarchie adventiste. Dans d'autres aires culturelles c'est l'inverse.
Pour aller plus loin (et c'est l'important) il faut évidemment renforcer la formation de pasteurs en psychiatrie pour avoir au moins quelques repères pour faire la différence entre le spirituel et le pathologique afin de mieux orienter les fidèles. La vie de personnes en dépend.

Écrit par : FaDes | 12.11.2011

Répondre à ce commentaire

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'une formation en psychiatrie serait nécessaire aux pasteurs, Mr. Desplan. Une formation équivalant à un DEUG de psychologie suffirait largement. Mais ce n'est pas le seul domaine où la formation des pasteurs est déficiente. la plupart d'entre eux sont nuls en théologie. Ayant fait une " licence en théologie" dans un séminaire adventiste, ils s'imaginent être équipés en la matière alors que cette formation n'est qu'un formatage doctrinal les qualifiant pour répéter simplement "le message que nous aimons et prêchons", c'est à dire les lieux communs de l'adventisme. Et là aussi, la vie des gens est en jeu car les pauvres fidèles gèrent leur vie dans tous les domaines en fonction des prêches qu'ils entendent du haut des chaires. Or ces prêches sont une mélange de vieilles traditions adventistes et de points de vue personnels exprimés par des gens qui auraient bien besoin eux-mêmes de conseils et de lumière.

Écrit par : Joël Valleray | 13.11.2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.