Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sociologiser - Page 17

  • La place de la religion dans le Traité de Lisbonne par Sébastien Lherbier Lévy

    e1bf66f6d38c08ad31644e0339855c9a.jpgVous lisez souvent Sociologiser, vous connaissez, ou vous découvrez, l’affection que j’ai pour le site droit des religions. Sébastien Lherbier Lévy, réalise, seul un titanesque travail d’information. En cette nouvelle année 2008, SLL force de nouveau l’admiration en sensibilisant, avec la pédagogie informative qui fait son succès, sur la place de la Religion dans le Traité Constitutionnel que les Etats s’apprêtent à signer. SLL note trois points forts concernant la place de la religion. Il s’agit :

    1. L’héritage religieux de l’Europe

    2. Le statut des Eglises et des organisations non confessionnelles.

    3. Une valeur juridique contraignante conférée à la Charte des droits fondamentaux.

    Lisez rapidement le développement que propose SLL, surtout qu’il a veillé à mettre en annexe le Traité de Lisbonne modifiant le Traité sur l'Union européenne et le Traité instituant la Communauté européenne. Bonne lecture si vous cliquez ICI

  • Le 22 octobre 1844 (de JL Chandler)

    6b03011ec7c2ea3c79e111cbd8b51c36.jpegLe mardi 22 octobre 1844, le jour se lève clair et brillant. De bonne heure, des millérites se réunissent sous un grand chapiteau à Rochester dans l’état de New-York pour prier et témoigner. Les orateurs utilisent des expressions telles que « les dernières heures du temps, les derniers moments de l’humanité, nous sommes aux portes de l’éternité ».

    Lire la suite

  • Willam Foy : le prophète millérite (de JL Chandler)

    026c704ec629123c6cda558eab6a0549.jpegEntre 1842 et 1844, l’attente du retour du Christ est à son paroxysme. Les millérites recherchent la date précise de la parousie. A contre-courant de cette quète enthousiaste, une voix fait entendre un message quelque peu différent : la foi en l’avènement de Jésus ne doit pas s’appuyer, et elle ne s’appuyera jamais, sur une date connue d’avance.

    « Le jour du Seigneur viendra comme un voleur. » (2 Pierre 3.10)

    « Quant au jour et à l’heure où cela se produira, personne ne les connaît, ni les anges du ciel, ni même le Fils ; personne, sauf le Père et lui seul... Tenez-vous donc en éveil, puisque vous ignorez quel jour votre Seigneur viendra. » (Matthieu 24.36, 42)

    Lire la suite

  • Adventistes et santé : Vidéo

    Baptiste Coulmont m’indique que désormais le reportage de France 2 sur les adventistes et la santé est disponible sur Daylimontion. Ce reportage se déroule à Loma Linda, que les américains appellent "The City-Church" par clin d'oeil à la forte présence d'adventistes du septième jour. L’hôpital universitaire dont il est question dans le documentaire est d’ailleurs un une structure adventiste, reconnue pour la qualité des travaux qui y sont réalisés. Plus que des mots, ce reportage, au travers des allusions faites à la spiritualité, illustre bien que l’on peut considérer la SDA comme une religion de la Santé. Ce n’est pas la nouvelle doyenne de l’humanité qui dira le contraire. Merci BC pour l’info.

     

     


  • Samuel Snow fixe la date du retour du Christ (de JL Chandler)

    38b8418cd71707b3dc7aa5a2ebc36808.jpgA la surprise de tous les opposants, la proclamation millérite du retour du Christ repart de plus belle en été 1844. Les millérites découvrent brusquement que l’an zéro n’a jamais existé. Il faut donc ajouter une année à leurs calculs prophétiques :

    2300 – 457 = 1843 + 1 = 1844

    Ils situent le début des « 2300 soirs et matins » - 2300 ans – de Daniel 8.13 en 457 av. JC. Mais comme personne ne connait la date précise du décret du roi perse Artaxerxès, qui a été signée cette année là (Esdras 7.11-26), la fin du temps prophétique demeure à une date inconnue, située quelque part en 1844. Le Christ peut revenir à n’importe quel moment !  

    Lire la suite

  • CHARLES FITCH : Le séparatiste du mouvement adventiste (de JL Chandler)

    8a8fb6fc2fce8eed9759a48c78bd45bd.jpgLa chute de l’empire ottoman le 11 août 1840, correctement prédite par Josiah Litch en interprétant Apocalypse 9, provoque à la fois un sursaut d’intérêt du public pour les prophéties bibliques et un assaut frontal contre elles. Pour les uns, la rectitude des interprétations historicistes est confirmée. C’est la preuve réjouissante que le Christ va bientôt revenir triomphant sur les nuées du ciel. Pour les autres, furieux ou indifférents, c’est une illusion, une imposture qu’il faut stopper.

    Lire la suite

  • Concours... Le nouveau "Sociologiser"

    b4f5eef98c6380f28c83baa087f2efdf.jpgInitialement Sociologiser avait pour ambition de partager avec vous quelques réflexions. Le sociologue a souvent avec lui, ou dans la tête, un « carnet de terrain ». Il s’agit de notes, de réflexions, d’observations, qu’il fait méthodologiquement sur un objet, un terrain. On y trouve questions, doutes, déchirements, inspirations, intuition, parfois des conclusions, etc. C’est à ce que devait aboutir sociologiser. Mais, au fur à mesure, sans pouvoir l’expliquer convenablement, le blog n’est pas resté une vitrine de la réflexion en cours, sur l’adventisme. En effet : il répond à des questions, présente l’activité scientifique, rappelle des éléments clefs pour comprendre l’adventisme, rebondi sur l’actualité pour insister sur la pluralité des groupes religieux minoritaire, etc. Conséquence, une masse de données s’est accumulé. 140 articles y sont présents et visités par plusieurs centaines d'internautes chaque jour, alors que son existence est encore confidentielle. Plusiers milliers de pages sont feuilletées tous les jours ! Des visiteurs venants de plusieurs autres médias, ou qui atterrissent après une fine recherche, par des mots clés précis. Et pourtant sociologiser n'a pas une belle mine.

    Lire la suite

  • Josiah Litch annonce la chute de l’empire ottoman (de J L Chandler)

    942d977bfb53342b7bae61a0ce4bdf59.jpgL’année 1840 marque le vrai début du mouvement de réveil millérite. En effet, en décembre 1839, William Miller rencontre Joshua Himes qui devient son lieutenant et l’organisateur hors pair de la proclamation du retour du Christ. Mais surtout, à partir de 1838, Miller reçoit l’appui tant espéré d’un certain nombre de pasteurs, notamment de Josiah Litch qui va annoncer ce message avec une plus grande force.

     

    Une prédiction audacieuse

    Au début de l’année 1838, Dr. Josiah Litch (1809-1886), un médeçin et un pasteur méthodiste de la ville de Philadelphie en Pennsylvanie, lit à la requète d’un ami un livre de William Miller dans le but de réfuter ses arguments. A sa surprise, il est totalement satisfait. De son propre aveu : « Les arguments étaient si clairs, si simples et en outre si scripturaires ». Il adhère immédiatement au mouvement millérite.

    Lire la suite

  • Regard médiatique sur la relation entre sexe et religions : la leçon Suisse et le zoom sur l’Eglise Adventiste.

    bccef0547949eff443821b8635062c83.gifLa sexualité, sous son angle de l’éros, du plaisir, est souvent présentée comme opposée à la religion. Les églises seraient des espaces où l’on ne parle pas de sexe. Les positions y seraient figées et les évolutions inexistantes. Encore une fois il s’agit de préconceptions sur le religieux, surtout le religieux minoritaire de type évangélique. En ce sens, il faut saluer l’initiative d’Espace 2 la radio culturelle du réseau de la Radio Suisse Romande. Fabien Hunenberger, journaliste? vient de réaliser une série d’émissions au titre limpide : « Les Eglises et le sexe ». Occasion de voir comment la réputation quasi castratrice des églises s’est construite et surtout, comment celle-ci reste erronée en des points ou, à l’opposé? quelque peu méritée (rire).

    Lire la suite

  • Joshua Himes : l’organisateur du mouvement millérite (de JL Chandler)

    b7f5bb63ad63e9f6d0b754ae035624a1.jpgAprès treize longues années de silence, en 1831, William Miller commence enfin à annoncer la nouvelle du retour du Christ. Il reçoit beaucoup d’invitations à prêcher mais c’est un homme seul. Son message est mal accueilli par les hommes d’église. Mais après la Panique de 1837 (une sévère dépression économique), les Américains perdent confiance dans la croyance populaire de l’imminence d’un millénaire de paix et de prospérité universelles. Les prix s’effondrent brutalement : de 42% entre 1839 et 1842. A partir de 1838, plusieurs pasteurs – notamment Josiah Litch et Charles Fitch - acceptent le message de Miller sur le retour du Christ.

    Pour ne pas créer de confusion dans l’esprit des lecteurs du blog, nous distinguerons désormais deux groupes d’adventistes. Ceux qui précèdent 1844, nous les nommerons les millérites. Nous appellerons leurs héritiers d’après 1844 les adventistes (du septième jour).

    Lire la suite

  • Sexe et stratégies matrimoniale (III). Le maire adventiste, marie, samedi, un couple gay.

    bc1ac1a84118766b08811b8decab7287.jpgMa boîte de réception de mails est saturée de questions provenant de différents interlocuteurs sur John Street. Qui est-il ? C’est le maire adventiste de la ville de Philadelphie. Démocrate, Street marqua son opposition au mariage homosexuel. John Street a aussi fait de Philadelphie une ville avec des campagnes de sensibilisation sur l’hygiène alimentaire, dirigées vers les écoles. Quelle surprise quand toutes les dépêches indiquent que John Street, 97ème maire de Philadelphie, va procéder au mariage d’un couple homosexuel un samedi ! Double surprise.

    Lire la suite

  • Patty Cabrera

    47d964f8c91ebbfe1df35a770f0d4eb2.jpgJe ne sais plus le nombre de fois que je me suis dit : "Allez, fais une note sur les « Adventistes Peoples ». Je me suis jamais lancé, car sous cette angle il n’y a pas beaucoup à dire. Alors je me suis dit, pourquoi ne pas vous parler des adventistes célèbres (sportifs, politiciens, scientifiques…). En fait, tous ces détours n’avaient qu’un unique but, vous parler de la belle Patty Cabrera. Mon épouse m’a jamais encouragé à le faire. Au contraire, elle me dit que je vais peopoliser le blog et vous décevoir. A sa décharge j’avoue ne pas connaître les chansons de cette star, mais admirer son visage, son sourire. Elle est quand même très belle. Une fois dit cela, je n’ai plus rien à rajouter concernant la sublime Patty. Pour remplir ma note que vous avez compris consacrée plus à la beauté de Patty Cabrera qu’à sa célébrité, ses prouesses vocales, sa foi et son amour pour son église, la SDA. Et oui la belle est adventiste. Je connais des adventistes qui aimeraient être transférés dans sa communauté, ou des non adventistes subitement heureux de devenir adventistes (rions). C’est Jean-Luc Rolland qui en a récemment parlé sur le blog du Centre de Recherche sur Ellen White. Mais vous trouverez cette info sur tous les blogs de fan de Patty qui se respectent et l'apprécie, ou la contemple (mea culpa). Pendant que vous lisez, je regarde les multiples photos de la belle que j'ai été obligé de télécharger pour vous illustrer la note. Que d'efforts pour vous faire plaisir. Allez, lisez pendant que je cherche mon futur fond d'écran.

    Lire la suite

  • William Miller annonce sa découverte (JL Chandler)

    40c01972574b09e51aa6e419748e98bd.jpgEn 1818, William Miller, un fermier de Low Hampton dans l’état du Maine, parvient à la conclusion choquante que Christ reviendra sur la terre de manière visible vers 1843 afin d’établir son royaume éternel. C’est l’espérance la plus forte de la Bible : « Voici il vient au milieu des nuées, et tout le monde le verra » (Apocalypse 1.6)  Cette conclusion le remplit de joie mais aussi de crainte. Il se croit seul au monde à le savoir. Il redoute l’idée de propager la bonne nouvelle. Il recule de toutes ses forces en se terrant dans le silence, dans l’attente secrète de ce jour glorieux. Mais il n’est pas dit que les choses mourront tranquillement dans un coin. Qu’elles ne se sauront jamais. Car qu’il veuille ou non, Miller va se trouver propulser sur le devant de la scène.

    Lire la suite

  • Les débuts de l’adventisme : William Miller entre en scène (de JL Chandler)

    4fb8334757aca52c84e4d9837920b70b.jpgAu début du XIX ème siècle, l’espérance biblique du retour du Christ est oubliée. Pour deux raisons. Pour les critiques de la Bible, c’est un livre suranné, sans historicité, et dans le monde chrétien, on croit être à la veille d’un millénaire de paix universelle (lire la note précédente). A contre courant de cette atmosphère générale, des commentateurs bibliques examinent les prophéties avec une grande intensité. Ils arrivent à une conclusion bouleversante : le Christ va bientôt revenir. Pour répandre la nouvelle, personne ne saura mieux captiver l’attention des foules que l’américain William Miller (1782-1849), un invraisemblable candidat pourtant au départ. C’est le moins que l’on puisse dire.

    Lire la suite

  • Jean Séguy est décédé

    4247e7b7c6538070407b49ec9401d317.jpgNous le savions malade. Jean Paul Willaime a diffusé l’information. Jean Séguy est décédé. Voilà une perte pour la sociologie du fait religieux. Pionnier de l’analyse scientifique des groupes religieux, Jean Séguy est le premier sociologue qui en France a étudié le terrain adventiste. Il apporta méthodologie et logique comparative. C’est d’ailleurs en lisant son ouvrage de 1956 que j’ai été intéressé à approcher scientifiquement l’adventisme. De plus il attisa ma curiosité par son article sur Ellen White dans l’Universalis en présentant cette dernière comme une visionnaire. Pas étonnant que c’est lui qui préfaça l’ouvrage de Richard Lehmann, Les adventistes du septième jour.

    Lire la suite