Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sociologiser - Page 18

  • Un nouveau recueil de chants "Donnez-Lui Gloire" à usage des adventistes francophones européens

    7a354b659610c3820830910fe99daf8c.jpgLa présente note fut réalisée en mars 2007 lors de la sortie du nouveau recueil de chants de l'Eglise Adventiste. Je vous la livre telle qu'elle fut conçue avec des six mois de retard. Pour bien l'appréhender, remontez dans le temps et considérez-vous dans l'actualité de la sortie d'un ouvrage liturgique attendue.

    Après moult débats, réflexions, l’Eglise Adventiste a porté de profondes modifications à son principal recueil de chants, pour donner naissance à un nouvel ouvrage Donnez-Lui Gloire . Le nouveau recueil reprend certains chants de l’ancien, en modifie quelques-uns, délaissent d’autres et fait entrer de nouveaux cantiques. Tout cela en passant de 654 chants à 520. De fait, un important travail de sélection fut réalisé. S’adjoint une modernisation de la présentation avec cet agréable lexique biblique.

    Lire la suite

  • Sociologiser au crible d'adventistes

    64af6a99111a378fb5c442035cd122e4.jpgIl est bien beau de proposer un regard de l’adventisme au travers de ce blog. Mais il faut le courage de se poser la question inverse. Comment est perçu, vu ce blog par des adventistes ? Tout de suite notons que le but n’est pas de voir s’il existe un plébiscite et éventuellement de le rechercher s’il n’existerait pas. Allez courage et disons les impressions que des adventistes nous font parvenir directement. L'exercice peut ressembler à une flagélation parfois mais il est certainement nécessaire.

    Lire la suite

  • Eglises de guérison à télécharger.

    Les églises de guérison sont de plus en plus l’objet d’étude. Plus largement le lien entre santé et religion devient un sujet d’analyse prisé. Durant l’été à Leipzig, lors du Congrès de la Société Internationale des Sociologues de la Religion, un groupe de travail s’est penché sur différentes pistes. Le but était de premièrement asseoir la définition que propose Régis Dericquebourg des églises de guérison. Et puis, à partir de cas empiriques ledit concept était interrogé. Je vous propose de simplement lire les résumés de chaque contribution. Notez que les résumés sont conçus plusieurs mois avant que les chercheurs présentent leur réflexion. De fait, entre temps, un écart évident apparaît entre le résumé et la présentation. C’est normal, puisque les analyses avancent et s’affinent. Dans le tas des résumés que vous pourrez lire, se trouve la tentative de définition que j’ai proposé sur les religions de la santé. Vous devinez que je m’appuie sur le cas adventiste (et d’autres). Mais il y a encore beaucoup de travail sur ce thème, car les précieux conseils de Jean Pierre Laurent ont montré la difficulté qu’il y a à approcher dans une terminologie aussi plurielle les groupes religieux. Avant que les choses se précisent, vous pourrez avoir un aperçu de l’état des recherches sur la question. Le lien suivant est transmis par les collègues allemands, organisateurs du congrès.
    http://www.sisr2007.de/fileadmin/abstracts/STS15.pdf

  • Alors dis moi c’est quoi un adventiste ? (4) : des légalistes ? Deuxième partie

    9d33ac28770eb2d309c834742d2219da.jpgJe n’imaginais pas que l’association des termes « adventiste » et « légaliste » rencontrerait un tel succès. Continuons donc sur cette vague qui a elle seule conduit plus de cent personnes par jour ici. Dans la première partie je vous indiquais que l’Eglise Adventiste ne peut être considérée comme une organisation religieuse légaliste. Les précisions historiques des commentaires de Chandler confirment également ce point. Pourtant, dans les enquêtes elle apparaît comme telle. C’est d’ailleurs l’un des principaux mots qu’utilisent directement ou indirectement les individus qui connaissent l’adventisme sans y être membre, pour le qualifier. De nombreux points expliquent la permanence du légalisme sur l’image adventiste. Je traiterai ici uniquement de trois raisons  rapidement. Une historique, la seconde théologique et la troisième sociologique.

    Lire la suite

  • VACANCES

    L'insistance de mon épouse étant forte, je suis en vacances depuis la fin du congrès de la SISR, qui a u lieu à Leipzig du 22 au 27 juillet dernier (je reviendrai sur cette excellente rencontre). En attendant les nouvelles notes, lisez, relisez les anciennes. Laissez vos commentaires, ils seront lus. Depuis déjà quelques semaines, en mon absence ils sont filtrés et mis en ligne pour vous satisfaire et répondre aux obligations légales.

  • Sébastien Lherbier Lévy Commente le traitement médiatique de la condamnation de la présidente de l'UNADFI

    abbf5ebba3fa042e160715236ddf4275.jpgLe quotidien régional « La Voix du Nord » dans son édition datée du samedi 28 juillet 2007 publie un article intitulé « Neuf mille Témoins de Jéhovah réunis durant trois jours à Douai ».
    En marge de la présente discussion autour de la condamnation de la présidente de l'UNADFI pour diffamation envers les témoins de Jéhovah par la Cour d’appel de Rouen, il est utilise de nous arrêter quelques instants sur les déclarations de la présidente de l’Association pour la défense des familles et de l’individu (ADFI) du Nord-Pas-De-Calais relayées par cet article de presse. Ainsi, après avoir indiqué qu’un rassemblement de témoins de Jéhovah se tenait au « Gayant Expo » de Douai (Nord), le journaliste relate les propos de Mme Charline Delporte, présidente de l’Association pour la défense des familles et de l’individu (ADFI) qui déclare : « Gayant Expo est une structure publique gérée par la communauté d’agglomération du Douaisis. Les politiques auraient pu voter et dire non. Pour moi, ce sont des gens complices. ».

    Lire la suite

  • La présidente de l'UNADFI condamnée pour diffamation envers les témoins de Jéhovah

    L’information n’a pas été divulguée par les médias avec le même zèle qu’ils ont à participer à la désinformation sur les groupes religieux. Heureusement que mon ami Sébastien Lherbier-Lévy est là avec le Droit des religions pour recenser les décisions de droits, toutes tendances confondues, qui concernent les organisations religieuses.

    Catherine Picard devra faire attention désormais à la sémantique qu’elle emploie pour caractériser les groupes religieux. Le rapprochement qu’elle faisait entre la Mafia et les Témins de Jéhovah méritait le courroux du droit et justifie les 6750€ que l'Unadafi devra verser aux associations jéhovistes plaignantes. Tout le monde sera d'accord que ce n'est pas lourd pour une organisation qui s'enferme dans la dérive.
    Je vous laisse lire la rapide restitution, sous forme de dépêche que Sébastien a indiqué sur son site.
    Rajoutons une chose : si cette condamnation permet de traiter les groupes religieux minoritaires dont les Témoins de Jéhovah avec plus de respect républicain, je pense qu’elle a tardé, car le venin de l’ADFI a déjà arrosé maintes organisations religieuses sans une once de respect pour ces derniers. La différence religieuse mérite de ne pas être stigmatisée par un vocabulaire de l’opprobre. Espérons que nous pourrons parler bientôt de la jurisprudence Picard.

  • Alors dis moi, c’est quoi un adventiste (4): des légalistes ? Première partie.

    94d841b14503a667f238a0ca1c9e1a36.jpgReprenons notre tentative de définition de l’adventisme au travers de ce quatrième épisode de notre série « Alors dis-moi, c’est quoi un adventiste ? ». Dans les dernières notes sur ce point je vous proposais de considérer l’Eglise Adventiste à partir de ses normes et valeurs d’une part, c'est-à-dire ce que nous sociologues appelons « structure formelle ». D’autre part de manière implicite je mobilisais également les représentations des adventistes. Pour faire simple il s’agit simplement des idées, croyances que nous pouvons relever chez les adventistes. Ce point est important car il permet de mettre en évidence la pluralité de représentations chez les adventistes. Cela démontre d’ailleurs que nous sommes bien dans un groupe où une diversité existe. Je notais que la notion d’adventisme doit idéalement être détachée de l’Eglise Adventiste qui en est une expression institutionnelle forte. Cela permet de ne pas oublier le caractère transconfessionnel de l’adventisme, puisque ce concept est présent d’autres groupes millénaristes messianiques. L’attente du Messie (Comme le traduit le nom d’Adventiste) est également présents dans plusieurs religions n'appartenant pas l'espace judéochrétien. Concernant le catholicisme, Jean Séguy notait il y a peu de temps de cela des traits adventistes dans le catholicisme. Voilà qui loin des démonstrations permet de faire la différence entre le concept « adventiste » et « l’Eglise Adventiste ».
    L’Eglise Adventiste est numériquement la principale organisation typiquement adventiste du monde protestant. Toutefois, au travers de l’Eglise Adventiste il y a me semble t-il la collusion organisationnelle la plus forte avec le concept dans l’espace protestant, faisant d'elle une sorte de prototype du groupe messianique millénariste comme le notait Henri Desroche dans son dictionnaire des millénarisme de l'ère chrétien.

    Lire la suite

  • Dynamisme de l’intérêt scientifique sur l’adventisme.

    a9d76dd46bd3fe6a066c5b1b501dada6.jpgIl suffit de se promener sur le Net pour remarquer comment de plus en plus de sites s’intéressent à l’adventisme. Sociologiser est d’ailleurs un exemple. Le phénomène est assez récent dans l’espace français. Grace aux alertes de Google chaque jour on relève plusieurs allusions à l’adventisme. Parmi celles-ci il y a la recrudescence de recherches scientifiques.Le 22 juin dernier Corneliu-Ghiocel FITZAI soutenait une thèse d’histoire « Origines et Actualité du Mouvement adventiste du septième jour en Roumanie » à l’Université de Paris IV (Sorbonne). La veille, Pierre Amiel Giraud présentait son mémoire de Master 1 en géographie « Constructions territoriales des adventistes dans le grand Sud-Ouest » à l’Université de Bordeaux III (bientôt ce document sera disponible). Lors de la journée d'Etude sur l'Adventisme en France du 3 mai dernier que j'organisais avec Régis Dericquebourg et qui restera comme une première européenne, Sébastien Fath notait déjà ce phénomène.

    Lire la suite

  • Laïcité dans l’espace Antilles-Guyane : l’exemple adventiste. (En réponse à plusieurs mails)

    Les adventistes sont particulièrement sensibles à l’évolution du cadre juridique qui permet l’expression des cultes. Une vigilance accrue est portée sur toutes les positions qui réduiraient les libertés de culte. Cependant ils demeurent indiscutablement attachés à la République puisqu’en détachant le pouvoir religieux du politique elle a permis aux cultes non catholiques d’avoir un espace d’expression.
    La question du sabbat est certainement la plus vivace chez les adventistes. Elle l’est d’autant plus concernant la scolarité des enfants. Les adventistes, connus globalement pour leur probité, veulent avoir la liberté de pratiquer leur culte le sabbat. Cette position est connue aux Antilles. Des aménagements tacites existent par exemple dans le monde du travail, ou entre collègues adventistes et non adventistes des arrangements sont réalisés souvent pour permettre aux institutions, aux entreprises, de fonctionner et à l’adventiste qui le désire de pratiquer ses croyances le sabbat. Des fois cela ne va pas de soi, mais c’est la tendance.
    Dans le cas de la Guyane les choses sont plus complexes car le concordat s’exprimant dans ce territoire fait que les chefs religieux sont des salariés d’Etat. C’est certainement sur la base de cette spécificité que la Député de Guyane, Christiane Taubira, dans son dernier ouvrage Rendez-vous avec la République, note qu’il faut réfléchir à un aménagement de la laïcité qui puisse permettre à tous les cultes de s’exprimer dans le cadre républicain. Cette position serait pour prendre le vocabulaire de J. Baubérot, celle d’une laïcité ouverte. Elle témoigne également de la diversité Guyanaise et Antillaise qui ne peut se contenir dans une vision fermée de la laïcité.
    En Guadeloupe et en Martinique où les adventistes sont très représentés des tensions demeurent, mais globalement les adventistes arrivent à trouver des portes de sorties pour qu’une laïcité ouverte, certes fragile, demeure. Mais pour combien de temps encore ? Il reste à espérer que plus d’élus antillais se mobilisent pour que les Antilles restent un espace d’expression d’une laïcité ouverte, qui inspirerait peut être, plus généralement, à une redéfinition de la laïcité en France.

  • Redessiner le Monde

    a2143736c45eb1a162369d8a86463218.jpgL’université de Sheffield sur la base de nombreuses données statistiques a entrepris de redessiner le Monde. On connaissait la carte de la France retracée par la SNCF en fonction des temps de trajet. Maintenant il faudra avoir un œil ouvert au choc face aux cartes de Sheffield. Pauvreté, durée de vie moyenne, déforestation, répartition des richesses, victimes de guerre, l’accès aux médicaments, sont des statistiques qui permettre de voir le Monde dans une autre réalité. Ce serait bien que Sheffield nous face également une carte avec les disciminations religieuses. Mhmm... à mon avis en Europe il y aurait un pays pris entre la Belgique, l'Allemagne, la Suisse et le Nord de l'Espagne qui occuperait pas mal de place !!
    En attendant visionnez et soyez comme je l’espère en rage face aux superpositions désavantageuses de l’Afrique. On le savait mais cela enrage quand même.
    Evidemment en prenant l'esthétique, le plaisir de vivre, aucune carte ne pourrait contenir les Antilles (Je me laisse aller !). Regardez et revenez commenter.

  • Coucou aux étudiants Sages-femmes

    2d8aac91601abe3cc2365a0fac0bbc7b.jpgJe participe depuis bientôt un an aux formations des Sages-femmes dans le Nord aux Ecoles de Sages-femmes de l'Université Catholique et du CHR. C’est une formidable expérience de vacations qui me permet encore de sensibiliser sur les liens forts entre religion et santé, mais surtout religion et pratiques médicales. Mais pour cela il faut encore maîtriser les complexités des pratiques professionnelles des sages-femmes. Je mets en téléchargement premièrement pour les étudiants de première et deuxième phase un condensé en 4 pages des éléments du cours. Il ne fait que résumer trop sommairement les nombreuses heures passées ensemble. Elles mériteraient d’ailleurs une note bien plus dense. Il y aurait tellement à dire par exemple sur les réactions éclairées des étudiants sur le projet de charte de la laïcité. A l’université Catholique, je me rappelle encore de cet étudiant, brun, à lunettes, qui m’a paru si impliqué et intéressant dans l’échange. Je m’arrête là. Bonne lecture et préparation d’exam'.

    Elements cours pour préparation aux examens.pdf

  • Intervention à l’Association AGIR

    AGIR dirigée par Christiane Louis fait partie des associations qui dynamisent le protestantisme, ici l’Eglise Adventiste, en sensibilisant sur ses diversités culturelles. De plus, c’est une association qui poursuit des buts bien précis comme vous pouvez le constater sur son site (réalisation d’une Ecole, activités culturelles, etc.). J’aimerai vous partager mes sentiments très positifs suite à la conférence que j’ai donné, à la Sorbonne à la demande d’AGIR le samedi 26 mai. J’ai tenté de résumer à plusieurs reprises mon intervention sur l’impression de la forte religiosité des sociétés nègres comparativement à la société française. J’avoue ne pas arriver à faire un condensé des deux heures de communication dans un cadre prestigieux et dans une ambiance non conventionnelle.

    Lire la suite

  • Le Président des Eglises Adventistes aux Antilles: leçon à une France

    00301ab7696406cecb3428352a0aa737.jpgLe W.E dernier le Pasteur Jan Paulsen, Président de la Conférence Générale des Eglises Adventistes était aux Antilles. Loin d’être un épiphénomène, je suis surpris de voir que les medias s’intéressant aux Antilles en font que très peu de cas en France.

    Lire la suite

  • Retour sur le Colloque Christianisme, Esclavage, Liberté et Mémoire (III)

    a476c88f9f37593f252e930a109f6895.jpgAvec plus d’une semaine de retard je reviens sur ma participation au colloque Christianisme, Esclavage, Liberté et Mémoire dans cette troisième note sur cette rencontre. Déjà félicitation à Jean Claude Girondin pour cette organisation. Je n’ai pu être présent que le jour de ma contribution, mais je sais, et personne n’en sera surpris, Daniel Maximin a tiré vers le haut la réflexion. Personnellement j’ai été très attiré par la présentation de Jacob Labeth qui interrogea la permanence de la présence de l’esclavage dans la littérature antillaise. Dans ma contribution j’ai tenté de mettre en évidence la permanence de l’espérance dans la culture antillaise, sans embarrasser le propose de références livresques. Je reviens sur l’essentiel de mon propos en confirmant ici ce que je concluais.

    Lire la suite