Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité - Page 3

  • L'Eglise adventiste du septième dans le film "Tu ne tueras point" de Mel Gibson

    Tu ne tueras point, Mel Gibson, Eglise adventiste du septième jourLes critiques sur le film de Mel Gibson, dont l'engagement au sein du christianisme est connu oscillent entre l'admiration et le rejet. Globalement, les critiques reconnaissent l'évolution du travail de Gibson qui ne se contente plus de montrer les horreurs de la guerre. Pour l'analyste de l'Eglise adventiste du septième jour que je suis, des critiques de médias sont au mieux marquées d'ignorance ou au pire de mauvaise foi. C'est surprenant que des critiques ne se soient pas renseignées sur l'Eglise adventiste qui est en arrière fond du film avant d'y porter un avis influant. 

    Lire la suite

  • Protestantisme, Franc-maçonnerie, Millérisme et adventisme: Rien d'original.

    Compas-Huguenot.jpgL'appartenance de William Miller à la Franc-maçonnerie est souvent ignorée. Elle alimente dans la blogosphère des théories conspirationnistes sur l'Eglise adventiste du septième. Cependant l'appartenance de Miller à la Franc-maçonnerie et de leaders adventistes des premières heures doit être contextualisée.

    Les liens entre protestantisme et franc-maçonnerie sont anciens. Comme le souligne Frédéric Casadesus dans une numéro de Réforme, "ils ont longtemps fait bon ménage". (Réforme du 24/03/2010). En Angleterre, ce sont les pasteurs, James Anderson et l'Huguenot Jean Théophile Desagulier qui construisent la Constitution d'Anderson en 1973, base des croyances franc-maçonnes. Desagulier du fuir la France à la révocation de l'Edit de Nantes. Ils vont insister insister sur la permanence du déisme et des religions.

    Lire la suite

  • Le débat sur le débat autour de l'homosexualité dans l'Eglise adventiste du 7e jour de France

    sda kingship,eglise adventiste du septième jour de la parentalité,eglise adventiste du septième jour homosexuelle

    Il ne faudra pas dire, chers(es) lecteur, que le présent article déclare que l'Eglise adventiste du septième jour est favorable à l'homosexualité.
    Il ne faudra pas dire non plus que le présent article déclare que les dirigeants adventistes sont homophobes ! C'est le contraire. Je sais la capacité à mal lire de nombreux.

    Le Magazine adventiste, une revue adventiste Suisse a publié en 2016 un numéro qui a été largement souligné et apprécié en raison de son ouverture par les commentateurs. Cependant en interne il a ravivé une minorité de cadres conservateurs au point que certains ont censuré (fait incroyable) ledit numéro en empêchant son accès à des membres. Pourquoi tant de tohubohu autour d'un article des plus classiques sur l'homosexualité ?

    Lire la suite

  • Le suicide, la dépression, le burn-out dans le corps pastoral

    47723_isaac-hunter.pngLa dépression est encore un sujet difficile. L'individu est toujours conçu autour de la performance. C'est encore plus vrai chez les pasteurs. Berger, éducateurs, enseignant, psychologue... sont des qualificatifs et compétences qui leurs sont exigés et/ou reconnues. Imaginer que ces humains ont des problèmes d'humains n'est pas une évidence. En 2013, le piratage du site internet Ashley Madison a révélé que des pasteurs de nombreuses communautés utilisaient ses services pour tromper leur femme. Le médiatique suicide du pasteur Isaac Hunter, fils du non moins célèbre pasteur Joël Hunter ex conseiller de Bill Clinton a fait la Une en 2013 des médias évangéliques américains. Aux portes du divorce, secrètement dépressif et utilisateur de drogues Hunter a mis fin à ses jours alors qu'il dirigeait une méga church. Le suicide de Seith Oiler dans l'Ohio, d'Ed Montgomery, du pasteur Letsego en Afrique du sud, et d'autres posent questions. La majorité des suicides fait suite à un scandale sexuel, mais sont aussi les conséquences de la forte sollicitation nerveuse de la charge pastorale.

    Lire la suite

  • Revenu moyen des adventistes du septième jour aux USA.

    Les derniers chiffres de la Religions Landscape Study sur la répartition des revenus dans les groupes religieux américains sont édifiants. Comme le souligne Sébastien Fath, ils permettent d'avoir une vision plus précise et montrent par exemple l'important revenu moyen des musulmans américain qui est supérieur à biens d'autres, dont les adventistes du septième jour. Plus de la moitiés des adventistes américains ont un revenu supérieur à 30 000$/an. 1/3 a même des revenu supérieur à 50 000$/an. 15% des adventistes ont des revenus de plus de 100 000 $/an. Ces proportions sont relativement faibles par rapport aux autres organisations religieuses américaines. En effet ils sont inférieur au revenu moyen des adultes américains, faisant de l'Eglise adventiste la 20e organisation dans un classement de 23 groupes !

    Lire la suite

  • Nouveau tirage de "Regards croisés sur l'Eglise adventiste du septième jour"

    Mon dernier livre Regards croisés sur l'Eglise adventiste du septième jour » sera rapidement réimprimé pour faire face à votre demande. En attendant vous pouvez le télécharger chez les libraires en ligne.

     

    Lire la suite

  • Assasinat d'un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvroy : le défi sécuritaire pour les religions

     

    L'assassinat d'un prêtre catholique repose la question du rapport des groupes religieux via leur édifice à l'ensemble de la société. Le dilemme pour les organisations religieuses est simple à présenter mais difficile à résorber, même si les églises catholiques sont sous surveillance depuis un an.
    L'éthique de la responsabilité résume selon moi l'action religieuse en particulier dans sa déclinaison protestante. Les communautés protestantes se sentent responsables du salut de leur concitoyens et se sentent obliger de responsabiliser ses derniers pour qu'ils aient une éthique conforme aux exigences divines. Etre responsable et responsabiliser caractérisent l'éthique de responsabilité. Pour cela il est incontournable de développer des actions sociales ouvertes au sens de Max Weber. Laisser les églises accessibles, sans aucun filtre est à ce jour est l'une des conditions essentielles pour l'expression de l'éthique de responsabilité. Les conséquences de cette ouverture permanente étaient plus ou moins désirables. L'accueil de démunis, l'accompagnement de personnes en quête de sens ou encore le désire d'être visité par des décideurs, étaient les seuls conséquences de l'ouverture permanente, sans filtre des lieux. Parfois, sporadiquement il faut gérer des comportements inattendus de réfractaires à la problématique religieuse ou de personnes ayant un litige avec une organisation religieuse. Mais la question de la sécurité des églises n'est plus théorique. Comment rester accessible en ne pouvant plus rester dans l'angélisme de l'ouverture à tous ? Cette question doit désormais tarauder tous les responsables religieux. Aucun a à ce jour opter pour la présence visible d'une sécurité.
    Le paradoxe des paradoxes dans lequel se trouve les groupes religieux demeurent leur lecture des attentats. « Signe des temps préapocalyptique », donc inévitables et qui attestent de la réalité d'une lecture de l'histoire et de l'actualité. De l'autre côté, il faut se protéger désormais de ce signe qui affirme une lecture conception eschatologique.

    L'essence même d'un groupe religieux est le développement d'actions sociales ouvertes. Mais désormais il faut une ouverture contrôlée alors que ce contrôle est déjà une opposition brutale à la missiologie. Le défi religieux est donc grand et repose la question du rapport à la société dans un monde marquée par l'augmentation du risque sécuritaire. En tous les cas dans un monde numérique, où des pokémons traversent la rue, sont virtuellement présents dans des églises réelles, repenser la présence des églises par le monde numérique est l'une des pistes, certainement insuffisante.

     

     

  • Fabrice Desplan et Victorin Lurel (trop brièvement) sur France Inter

    France Inter, Fabrice Desplan, Victorin Lurel, égalité réelleRetrouvez mon passage sur France Inter avec l'Ex Ministre de l'Outre-Mer, le député Victorin Lurel, autour de son rapport et du projet de loi sur l'égalité réelle en Outre-Mer.

     

  • Ben Carson abandonne et rallie Donald trump

    Son équipe de campagne était décimée. Il avait du suspendre sa campagne. Les dernières défaites ont porté le coup de grâce. Ben Carson a mis fin à sa course vers la Maison Blanche. 

    La question qui demeurait: "vers qui va t-il se retourner?". L'évidence a été là respecté. Il donne son soutien à Trump. Stratégiquement c'est miser sur le "bon cheval". Mais, cela ne va pas sans faire énormément de bruits dans les rangs évangéliques où un ralliement à Cruz était préféré. Toutefois, Carson devrait aider Trump à revigorer son image chez les conservateurs mais surtout vers les minorités ethniques. Ce vote fait énormément défaut à celui a des posititions dures contre l'immigration et est taxé de drainer le vote "raciste". A suivre.

  • Ted Cruz la véritable alternative républicaine à Trump

     

    Vous l'avez remarqué. Les primaires américaines chez les républicains est une occasion de faire tomber les analyses évidentes sur les groupes protestants d'émergence américaine. La présence de candidats évangéliques impose de dépasser les idées acquises de ce côté de l'Atlantique qui conçoivent les groupes protestants comme des groupes naïfs. Cette approches empêche de saisir la complexité de la société américaine et plus largement des croyances religieuses, y compris en France. Ces élections donnent aussi l'opportunité de parler autrement de l'adventisme. En effet, le neurochirurgien adventiste Ben Carson a un temps marqué les primaires par son parcours, ses polémiques et son positionnement moral, avant de jeter l'éponge. Puis, Ted Cruz a remis indirectement l'adventisme comme curiosité médiatique. En effet, son épouse Heidi Cruz, personnalité de la finance, est l'épouse de candidat qui à ce jour lève les fonds les plus importants.

     

    Lire la suite

  • Le dilemme des caucus du samedi

    La pratique du sabbat est essentielle dans le corpus adventiste. Les principales recherches historiques le confirment que sous l'impulsion de Joseph Bates, les adventistes intègrent le sabbat dans leurs croyances. (Voir Becerra Sergio,  Racines puritaines de la doctrine du sabbat adventiste du septième jour : étude historique et théologique, Université de Strasbourg 2001 et Fabrice Desplan, Structuration de l'action collective adventiste. Approche d'un groupe religieux minoritaire dans le Nord de la France, Université de Lille III, 2005). Des centaines d'organisations religieuses ont adopté le sabbat dès les premières heures de la conquête des Amériques. Près de 400 mouvements sont organisés dans le Bible Sabbath Association (BSA). Les plus importants sont les églises adventistes et au premier rang l'Eglise adventiste du septième jour. Plus d'une centaine de groupes protestants ne sont pas affiliés à la BSA. S'ajoutent les organisations chrétiennes catholiques sabbatiques et surtout les juives. Il est difficile de comptabiliser le nombre de sabbatistes.

    Lire la suite

  • Ordination des femmes pasteures adventistes: la belle initiative Suisse


    egalite_3c455a.JPGEn juillet 2015 les délégués internationaux de l'Eglise adventiste réunis en synode rejetaient l'ordination des femmes pasteures dans un climat tendu (Voir la note que je publiais sur ce sujet). La Fédération Suisse Romandes et du Tessin (FSRT) propose aujourd'hui à l'Union des Eglises adventistes d'accepter l'ordination des femmes. Les enjeux sont multiples et illustrent également le champ (au sens de Pierre Bourdieu) pastoral. Et c'est ce point qui intéresse objectivement, mais qui ne peut être sans échos subjectif.

    Direct News février 2016.jpgLa décision du Comité directeur de la FSRT a été reprise par Evangélique info de manière brève. Le compte rendu sous forme de bulletin d'nformation du comité directeur de la FSRT via sa publication Direct News du 9 février 2016 est plus explicite. Son contenu court et dense est un véritable outil d'étude à archiver par les chercheurs en sciences sociales. Simple, d'aspect classique, le Direct News marquera certainement un tournant de l'histoire adventiste en Europe francophone et certainement à l'échelle mondiale. Je m'explique (lisez la suite impérativement) :

    Lire la suite

  • Heidi Cruz, l'épouse adventiste qui aide à faire briller le sénateur Ted Cruz

    Heidi Cruz, Primaires républicanesEncore inconnue dans les médias de notre côté de l'Atlantique Heidi Cruz, l'épouse du sénateur républicain Ted Cruz est un atout majeur sur la route qui mène à la Maison Blanche. 

    A 44 ans Heidi, cadre de Godlman Sachs s'implique très activement dans la campagne de Ted. Heidi stabilise l'image de son mari et attire vers lui différents électorats. Le premier est le vote féminin qui reste plus homogène du côté républicain. Elle participe surtout à amplifier le vote évangélique.

    Dans son versant adventiste, le vote conservateur quitte Ben Carson pour Ted Cruz. Dès le synode de juillet 2015, tout en veillant à ne pas s'initier pas dans la campagne, des délégués adventistes n'hésitaient à marquer leur distance avec Carson, en indiquant "préférer Carson, le neurochirurgien en blouse blanche que le candidat Carson à la Maison Blanche". La présence de Heidi à certainement participé à ce qui semble être le siphonnent des voix Carson par Ted Cruz. 

    ted cruz,ben carson,primaires républicainesHeidi est un atout particulièrement performant pour la levée des fonds, essentielle dans le système électoral américain. La presse américaine considère qu'elle est la personnalité qui a récolté le plus grand soutien financier. Heidi a toutefois un talon d’Achille qui à ce jour ne pose pas de problème. Elle à connue une importante dépression en été 2005. Pour l'heure, cet épisode de sa vie privée ne porte pas préjudice, faisant d'elle une américaine classique. D'autre part, alors de Ted Cruz se prononçait contre l'Obama Care, la presse révélait qu'il était inscrit sur l'assurance santé de Heidi.

    Les démocrates ont rapidement insisté sur cette attitude paradoxale d'un individu qui dénonce une loi protectrice alors, qu'il bénéficie de l'assurance santé de Goldman Sachs. Mais pour les républicains il s'agit d'une situation classique dans un pays qui se méfie de l'Etat central et valorise l'image d'une famille soudée et impliquée dans le travail. Le lien avec Goldman Sachs acteur de la crise des subprimes ne manquera certainement pas de revenir dans les débats. 

    ted cruz,ben carson,primaires républicainesEn plus de ses qualités, Heidi confère le minimum d'une communication électorale américaine qu'est la famille soudée. C'est la une contrainte attendue. Ce couple de protestants venant de congrégations différentes permet de construire une image confessionnelle non conflictuelle et moderne. Alors que les Cruz peuvent être présentés comme conservateur en France, cette "mixité religieuse interne au protestantisme" est souvent vue comme un modernisme aux USA.

    ted cruz,ben carson,primaires républicainesUne anecdote pour finir: Heidi a été légèrement raillée pour sa timidité devant les caméras, car elle hésite incontestablement à enlacer son mari sur les estrades. Signe de fébrilité pour certains et pudeur pour les autres. Cette dernière accession rencontre la préférence d'électeurs plus proche d'une Amérique pudibonde.  Nul doute que les Spin Doctors corrigeront rapidement ce point de communication.

    Heidi est donc une boule à plusieurs facettes qui pour l'instant aide à faire briller Cruz.

  • Le « classement religieux » des candidats républicains.

     

    Ted Cruz, primaire républicainesLa dernière étude menée par le Pew Research Center sur la perception qu'ont les américains du niveau d'engagement religieux des candidats républicains aux primaires est très révélatrice. Les résultats ne sont pas surprenant et permettent déjà de décoder la victoire de Ted Cruz dans l'Iowa alors que la route vers la Maison Blanche est encore immense.

    60% des américains considèrent que Donald Trump n'est pas trop religieux, même après avoir reçu le soutien de Jerry Falwell Fr., président de l'université chrétienne de Liberty University. Bien que Trump s'est dit presbytérien, que 5% des interrogés le perçoive comme « très religieux ». Les candidats les mieux perçus comme religieux sont l'adventiste Ben Carson (68%), Ted Cruz (65%) et le catholique Marco Rubion (61%).

    Jugeant les qualités de candidats, les interrogés ont des réponses différentes. Ils considèrent à 56% que Donald Trump est celui qui a les meilleurs qualités pour être Président. Il devance Ted Cruz (53%). Seul 6% des américains sont susceptibles de voter pour un candidat non croyant.

    Cruz semble rallier à ce jour deux qualités: sa, celle de son entourage et son charisme de dirigeant.

  • Le vote républicain abandonne Carson pour Cruz

     

    Ben CarsonDisons le tout de suite, l'expression de vote évangélique est rapide, brutale et trop globale. Les évangéliques américains sont divers et leur opinion partisane est plurielle. L'idée de vote républicain permet simplement de résumer, synthétiser les principales tendances qui se dégagent des groupes évangéliques.

    Jusqu'en novembre 2015, les groupes évangéliques faisaient de Ben Carson leur candidat. Mais être candidat à l'investiture républicaine, c'est aussi déjà se projeter face au candidat démocrate. Et, malgré ses sorties contre l'OBama Care, la mariage gay, et l'imposition de Ted Cruzprincipes bibliques au Trésor américain, Ben Carson est jugé inexpérimenté pour affronter Hillary Clinton. Son manque de professionnalisme s'est aussi vu dans la gestion de son équipe où des cadres ont fait défection.

     

    Lire la suite