Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité - Page 6

  • Commentaires xénophobes après les inondations en Guadeloupe

    innondation guadeloupe.jpgAlors que la Guadeloupe affronte des pluies diluviennes qui ont pour bilan provisoire 5 morts, des commentaires d'internautes doivent être dénoncés car ils sont toujours le reflets de pensées bien encrées. En effet après les grèves, les inondations ont permi l'apparition de propos xénophobes.

    Lire la suite

  • BONNE ANNEE

    bonne année.jpg

    Simplement et sincèrement, bonne et heureuse année à tous.


    Que cette année vous apporte ce que vous espérez, mais surtout mieux. Et comme le disait Henri Desroche, n'oublions pas que :


     L'espérance est doublement espérée: elle n'obtient pas ce qu'elle espère et obtient ce qu'elle n'espérait pas pas

     

    Sociologie de l'espérance, 1973

     

    Retrouvez cette approche de l'Espérance dans mon dernier livre Entre espérance et désespérance, pour enfin comprendre les Antilles

  • Leçons antillaises au mouvement social français contre la réforme des retraites

    Baroud d'honneur 02.jpgTerres de râleurs, fainéants, perpétuels retardataires, inorganisés... sont des clichés distillés pour parler des antillais. Lors des grèves générales en 2009 ils étaient omniprésents dans la bouches de commentateurs avertis. Aujourd'hui que le mouvement social en France connait un échec dans sa lutte contre la réforme des retraites, c'est bien dès Antilles que les principales leçons de lutte sont données.
    Les sondages étaient clairs: entre 65 et 70% des personnes interrogées déclaraient soutenir la grève. Pourtant le succès n'est pas au bout. Pourquoi ? La première raison est certainement la détermination gouvernementale et le discours socialiste qui a du mal à s'éclaircir. Mais regardons du côté du mouvement social lui-même et le rapport qu'ont les français avec la grève. Et si c'était là, la principale explication de l'échec de la résistance syndicale et populaire ?

    Lire la suite

  • Entre espérance et désespérance, le 23 novembre 2011 à Pointe-à-Pitre

    Editions empreintes.jpgAvec les éditions Empreinte la promotion de mon dernier livre se réalise dans la Caraïbe. Elle débute en Guadeloupe ce 23 novembre 2011 à la salle Rémy Nainsouta de Pointe-à-Pitre en présence de la presse et de professionnels principalement.

    Je rappelle que le livre Entre espérance et désespérance, fut le premier à proposer une analyse de la crise de 2009 et du référendum qui suivit en Martinique et en Guyane. Récemment Jean Hassenforder a considéré le livre comme Une voix originale.

    Rémy Nainsouta.jpgJe serai ce 23 novembre à la salle Rémy Nainsouta de Pointe-à-Pitre à 19h. La presse y est conviée ainsi que les responsables de bibliothèques et de médiathèques. Plus d'informations dans le dossier de presse qu'a réalisé Gospel Company Production (qui s'excuse des coquilles) dans un contexte tendu.

    En plus du dossier, vous trouverez l'invitation à la présentation d'Entre espérance et désespérance.

     

    TELECHARGEMENT DU DOSSIER DE PRESSE POUR LES PROFESSIONNELS

  • L'Observatoire Européen de la Laïcité

    Observatoire européen de la laicité.GIFLe nouvel Observatoire Européen de la Laïcité basé à Bruxelles est constitué de chercheurs qui ont pour ambition de rendre compte, sur la base de travaux objectifs et sanctionnés par des pairs, de l'état de la pluralité du phénomène religieux. L'observatoire est issu de la volonté et des efforts de Régis Dericquebourg. Etudiant de Jean Séguy, Régis porte un intérêt indéflectible à comprendre les expressions singulières du religieux dans les sociétés occidentales.

    Autour de Régis, plusieurs chercheurs dont Bernadette Rigal-Cellard connue pour ses travaux sur le religieux nord américain. Outre cette dernière et moi-même, plusieurs autres chercheurs s'intéressent et s'impliquent dans cette démarche réflexive.

    L'O.E.L. par les fonctions de ses membres est impliqué dans plusieurs réseaux scientifiques. Il est donc un lieu d'expression, de diffusion et de vulgarisation. Il met aussi à disposition de ceux qui y sont sensibles les expertises de ses membres.

    Alors que le religieux est une question qui interroge le politique, le management d'entreprises, les associations, les églises ou encore les médias, la création de l'O.E.L est une réponse aux mutations du religieux dans notre société. A votre disposition, l'Observatoire s'insère dans la vie de la cité dans une époque où les questions autour de la diversité religieuse se posent et suscitent les crispassions, le communautarisme ou une lecture radicale de la laïcité.

    En mai dernier, Charles Carter proposait dès les premières heures une présentation de l'O.E.L encore accessible sur son blog.

  • Les protestants en France, une famille recomposée

    croix-huguenote.gifMise à jour de la note grâce aux précisions de Muriel Menanteau du service de communication de la F.PF.

    Contact email : Muriel Menanteau

     

    Je n'y serai pas, mais ceux qui sont à Paris du 18 au 20 novembre pourront assister au Colloque « Les protestants en France, une famille recomposée ». Ces journées résultent d'une colossale enquête menée par une équipe de chercheurs, dont moi, et pilotée par Sébastien Fath. L'animation scientifique fut réalisée par le Groupe, Sociétés, Religions Laïcités. Le programme est accessible sur le site de la Fédération Protestante de France.

    C'est l'occasion de se rendre du dynamisme, de la pluralité et des différentes formes d'expression du protestantisme en français. Le colloque se déroulera à l'amphithéâtre "Bourgogne", 8 rue d'Athènes, à Paris sous le patronage de la FPF. Il est une initiative de l'IESR dirigé par Jean Paul Willaime. Des éléments factuels seront présentés sur la base des données des enquêtes IFOP mais surtout à partir d'informations glanées au plus près des acteurs protestants. Pour ma part, j'ai pu transmettre une sommes d'informations sur l'Eglise Adventiste. Certaines mesures évidemment l'étendue de cette organisation et d'autres son mode de fonctionnement. Cela permet de comparer les données avec celles d'autres communautés. Il me paraît important de souligner la bonne collaboration avec l'Eglise Adventiste qui a spontanément transmis des informations d'une grande précision et actualisées.

    fath s.jpgLes données obtenues furent denses, surtout sur un autre volet qu'est le protestantisme dans le Nord de la France. Grâce à Jean Vilbas, j'ai pu établir une carte précise du protestantisme dans le Nord et le Pas de Calais. Cette cartographie reste encore à exploiter puisqu'elle bouge énormément. Elle ne pu l'être dans les temps pour le colloque de novembre, mais j'espère bien un jour la diffuser.

    Parmi les choses non diffusées il y a aussi les informations sur le protestantisme d'Outremer. Là les lecteurs du rapport de recherche coordonnée par S. Fath auront des informations précises. Par nature elles mettent en évidence la diversité du protestantisme en Outremer. Très certainement cet aspect du protestantisme mériterait à lui seule un colloque.

    Bon colloque aux veinards qui seront à Paris en cette période. Pour ce qui est de moi, ce sera le lancement de la promotion de mon dernier livre aux Antilles que vous pourrez suivre ici.

  • La dengue aux Antilles: bien plus qu'une question de santé publique

    Dengue moustique.jpgLa dengue est une pathologie très répandue. Fièvre intense, sensation de froid, perte d'appétit, mais surtout des courbatures importantes vous envahissent. Elle est si virulente qu'il arrive de délirer surtout dans le sommeil. La dengue est une atteinte généralement bénigne et en une semaine on est normalement remis. L'épidémie a mis en évidence plusieurs éléments qui mélangent tendancieusement réalités et idées reçues. Elle pose un aspect des problèmes sociaux aux Antilles et est un révélateur de la relation de la France aux Antilles.

    La dengue serait-elle le résultat d'un manque de civisme?

    C'est vrai partiellement. La dengue se véhicule surtout par la femelle du moustique aedes aegypti. Le mode de vie humain donne des conditions idéales pour la reproduction de ce moustique en zone tropicale. Combattre la dengue passe par des attitudes à éviter. Il est ainsi recommander de ne pas offrir à ce moustique des lieux propices à sa reproduction. Tous les accès aux eaux stagnantes doivent lui être fermés. Il s'y reproduirait. Ainsi aujourd'hui, après les messages d'alertes de la grippe A, vous aurez dans plusieurs lieux (aéroport, espaces d'accueils...) des appels à sensibilisation invitant à ne rien laisser trainer dans l'environnement qui permettrait à l'aedes aegypti de proliférer.

    Lire la suite

  • "Diffamation" du cultuel antillais. Réflexion en prolongement d'un article à paraître

    Conscience et Liberté.JPGCouverture Entre espérance et désespérance.JPGLe premier chapitre de mon dernier livre est une prise de position. J'affirme qu'aujourd'hui les croyances antillaises sont incomprises. En fin de livre je souligne par exemple que la vitalité de groupes religieux antillais est une source de dynamisme du protestantisme. Des responsables politiques, voire des juges, font des affirmations surprenantes faites de stéréotypes sur les antillais. En filigrane ils posent que les antillais seraient des naïfs manipulés par des groupuscules. Remarquons que cette idée est aussi présente dans la lecture de moult intellectuels antillais sur le religieux antillais. Je ne partage pas celle-ci car les populations ne sont pas passives. Elles sont acteurs de leur univers cultuel. Outre ce cas antillais que j'ai déjà longuement analysé, l'occasion m'a été donné de prolonger le débat dans un article à paraître sur la diffamation des groupes religieux. Il sera dans plusieurs mois accessible dans la revue Conscience et Liberté. Cette revue est un organe de l'Association Internationale pour la Défense de la Liberté Religieuse.

    Lire la suite

  • Du racisme au réductionnisme ou ce que traverse les Roms aujourd'hui.

    ROMS à PARIS.jpgLes vacances se terminent aujourd'hui. Je m'engage encore une fois à être plus fidèle à ce blog, surtout qu'il y a des discutions que j'ai laissé en cours. Mais pour l'heure l'actualité me force à encore vous parler de mon dernier livre. Entre espérance et désespérance, Pour enfin comprendre les Antilles, commence par un chapitre sur le réductionnisme. Le mot a plusieurs sens. Dans le livre j'insiste sur un aspect qui est très important. Aujourd'hui le racisme se déguise, se dilue dans le réductionnisme. Il s'agit de caricaturer une culture pour mieux asseoir une domination sur elle. Comment ? Je vous invite à feuilleter ce premier chapitre.

     

    Lire la suite

  • Quand LePost.fr fait du buzz sur le dos de l'aide des Témoins de Jéhovah au sauveteurs français en Haïti

    Lepost.png

    Dans la note du 24 janvier j'expliquais que les premières structures humanitaires opérationnelles en Haïti étaient religieuses. Adventistes, baptistes ou encore jéhovistes disposent de réseaux humanitaires rompus et qui connaissent parfaitement le terrain haïtien. L'actualité a mis en évidence des risques de dérives avec "l'enlèvement" d'enfants par des baptistes. Reste encore à éclaircir cet épisode. Mis à part ce fait dramatique, la religiophobie d'analystes vient de toucher un sommet.


    Lire la suite

  • Haïti : l'intérêt de l'implantation de religions à réseaux humanitaire

    Séisme haiti.jpgLa catastrophe qui touche Haïti met en évidence le haut degré de mobilisation des groupes religieux qui ont développés des réseaux humanitaire. En Haïti l’Eglise Adventiste est particulièrement présente avec une forte implication dans l'humanitaire. Christianisme Aujourd’hui rapporte que 25 000 rescapés haïtiens accueillis sur le campus de l'Université adventiste haïtienne et à l'hôpital adventiste L'église adventiste s'active pour aider les rescapés du tremblement de terre en Haïti. Selon l'agence adventiste pour le secours et le développement (ADRA), 25'000 personnes ont trouvé un abri sur le campus de l'Université adventiste haïtienne, ainsi que dans l'hôpital adventiste, qui se trouvent à Carrefour, un quartier de Port-au-Prince.
    ADRA a également distribué près de 13'000 biscuits nutritionnels donnés par le Programme alimentaire mondial de l'ONU dans plusieurs sites de Port-au-Prince. Chaque ration contient assez de nourriture pour cinq jours. Une autre priorité d'ADRA est de fournir de l'eau potable. En collaboration avec Global Medic, l'agence adventiste a mis en place une distribution d'eau pour les 25 000 rescapés qui logent sur le Campus de l'Université.
    Certains le savent peut être, mais les chants d'Haïtiens clamant leur foi dans les médias étaient souvent des chants d'adventistes. En plus de son université l'Eglise Adventiste en Haïti est l'organisation religieuse qui a la plus grande logistique (édition, librairies, écoles...). Touchée aussi par le séïsme l'impact du réseau de solidarité adventiste au travers de l'ADRA démontre l'utilité sociale du religieux dans un pays où l'Etat a peu de moyen. Cela a certainement été compris des médias qui par pudeur n'ont pas à ce jour trop parlés du peuple Haïtien comme d'une population trop influencée par les groupes religieux protestants. Certainement cela va changer.

  • Les raisons au Non de la Martinique et de la Guyane

    REFERENDUM OUTRE MER.jpgCe n'est pas un secret, j'aime lire le journal La Croix. Déjà je suis certain de ne pas y trouver des informations que je fuis. Mais ce qui fait que j'en parle rapidement ce matin est la Une du numéro 38560 de ce mardi 12 janvier. « Outre-mer, la peur de l'inconnu ». Le titre est certainement plus accrocheur que réaliste. Il épouse l'ensemble des autres analyses sur le Non, non, non, des martiniquais et des guyanais au référendum de dimanche. Cependant à bien lire les colonnes l'analyse est plus nuancée que le titre peu laisser apparaître. Dominique Quino, l'éditorialiste a en de nombreux points vue juste. Que dit-il ?

     

     

    Lire la suite

  • Quand le tout numérique montre les limites du tout œcuménique.

    journa la croix.jpgBon d'accord, le jeu de mots est facile. Que cache t-il ? L'éternelle question de la limite de la cohabitation entre catholiques et protestants dans le contexte moderne.

    C'est le journal La Croix qui en parle. La cohabitation entre Radio Notre Dame et Fréquence Protestante risque de s'arrêter. Le passage au numérique de la radio permet à RND de se développer en occupant seul un temps d'antenne qu'elle partage aujourd'hui avec FP. Cette dernière n'ayant pas les moyens de se développer seul cherche des partenaires, pour l'heure introuvables. Le risque à terme est de disparaître.
    Que démontre cette situation ? Si sur le point théologique l'œcuménisme avait réussit à faire passer au second plan les divergences, il n'en va pas de même dans la quête d'une grande visibilité. Alors comme disait Jean Séguy : « il y a un moment où catholiques et protestants doivent se dire franchement qu'ils sont inconciliables. » Sur l'angle théologique la tendance était de feindre cette réalité. Ils ne l'ont donc pas fait. A la surprise, ce n'est pas de conciles qu'est apparu les fortes divergences, mais au travers des opportunités qu'ouvrent l'évolution des techniques. Peut-on penser que cette évolution sera un support qui conduira à désenchanter l'œcuménisme ? Seul le futur le dira.

     

     

  • L’écologie politique: une réécriture de l’écologie adventiste.

    écologie politique.jpgLes études des sociologues ont démontré durant tout le XXe siècle que l'on ne peut pas opposer modernité et religion. L'une influence l'autre. Les valeurs religieuses ont participé à faire émerger la modernité. De son côté la modernité a accentué une distance avec les institutions religieuses. Mais il y a des points sur lesquels les problématiques récentes de notre société ne font que relancer des acquis religieux anciens. Tel est le cas de l'écologie politique. Les écolos seraient peu à être d'accord, mais en de nombreux points l'écologie politique est une réécriture de croyances religieuses.

    Lire la suite

  • Parmi les 100 personnalités protestantes du journal La Vie

    La Vie, Dossier sur le protestantisme.jpgJ’ai passé une annonce sur le Net pour donner mon labrador à une famille qui lui assurerait le confort que je ne peux pas lui donner. C’est chose faite. Depuis, le téléphone sonne. Ceux qui me connaissent ne seront pas étonnés que je ne réponds pas souvent au téléphone car je n’aime pas cet outil incontournable de communication. Pourtant paradoxalement je suis très adeptes des mails ! Depuis hier, le téléphone sonne encore plus. Alors là je me suis dit qu’il faut que je retire cette annonce sur le Net pour avoir la paix. Mais non, je me trompais. Après consultation du répondeur (saturé) je remarquais qu’il s’agissait d’appels pour me signaler que je figure parmi les 100 personnalités protestantes du dossier spécial du Magazine La Vie.

    Ni une, ni deux, je me suis procuré le numéro. Je savais que La Vie réalisait un numéro spécial. Mais je n’imaginais pas qu’il s’agissait d’une mise à l’honneur. Il y aurait beaucoup à rajouter et à préciser. C’est surtout un petit clin d’œil aux travaux que je fais, doucement, au sein du GSRL (Paris) sur l’adventisme, l’antillanité et sur la santé. C’est encourageant. Je vous signalerez bientôt d’autres articles qui saluent mes petites contributions discrètes.