Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sociologiser - Page 3

  • Un 90 mn sur la face cachée des Antilles dans l'émission REVELATIONS sur NUMERO 23

    Ce lundi 6 mai sera diffusée un 90 mn sur Les Antilles au sein de l'émission Révélation présentée par Yasmine Oughlis. Durant cette émission j'échange avec la présentatrice pour poser quelques repères afin de comprendre l'explosion de la violence, de l'importance grandissante du marché de la drogue ou encore de la place importante qu'ont les groupes religieux. 

    L'émission Révélation est diffusée sur la chaîne NUMERO 23 accessible sur la TNT via les services des opérateurs numériques (Orange, Free, Numéricable, SFR, Dartybox, CanalSat, etc.)



    BA - Révélations : Violence, drogue, trafics... par numero23

  • Valeurs adventistes et pratiques cultuelles antillaises – Une relation paradoxale. Retour sur un article.

    Religions et Valeurs en France et en EuropeDans cet article publié au sein de l'ouvrage Religion et Valeurs dirigé par Bruno Duriez, Claude Dargent et Raphäel Liogier je reviens sur les tensions qui existent entre les valeurs, pratiques et croyances de l'Eglise adventiste avec celles de la société antillaise. L'article soulève un paradoxe. Il y a une grande opposition entre ces deux familles de valeurs. Elles sont a priori incompatibles. Pourtant le succès adventiste aux Antilles est grand, parce que paradoxalement, c'est la tension entre valeurs adventistes et valeurs antillaises qu'une partie de l'explication du succès adventiste s'explique. En effet en proposant, souvent par rejet des valeurs antillaises d'autres référents aux individus très sensibles au religieux, l'adventiste est perçu comme une voix(e) du changement pour un succès à venir. L'article Valeurs adventistes et pratiques cultuelles antillaises s'appuie sur des éléments précis, explicites, non exclusifs et très accessibles pour comprendre ce paradoxe. Il est un premier aspect d'une analyse qui se poursuit. 

    Aujourd'hui, le lien entre valeurs adventistes et culture antillaise est beaucoup plus apaisé. Une ethnographie de ce lien permet de le noter incontestablement. Les adventistes sont des acteurs très bien intégrés et actifs dans la société antillaise. De plus, leur expression culturelle (surtout le chant) est particulièrement appréciée. Je reviendrai dans un nouvel article sur cet élément majeur qui n'est pas mentionné dans l'article. Pour l'instant je vous laisse découvrir et redécouvrir mon article à la page 157 du livre.

  • 3 nouvelles publications sur les liens entre Religions et Droits de l'Homme - Un regard entre Sciences politiques et sociologie de la la religion

    Réveil du religieux Eveil de la Religion, FAbrice Desplan, Dominique KounkouAbsent du blog, je ne suis pas moins actif. Le temps est un luxe qu'il faut prendre. Je le prends pour revenir ici et vous présentez 3 nouveaux textes que je viens de publier sous direction.

    Le premier est un chapitre de l'ouvrage dirigé par Dominique Kounkou Réveil du religieux et Eveil de la société. Il s’intitule Droit européen et stigmatisation religieuse. C'est une contribution qui pose une lecture au travers de canons sociologiques sur les arrêts de la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Souvent la Cours contredit des arrêts très médiatisés. A regardé de près la Cours est très vigilante aux stigmatisations. Elle rejette les arrêts du droit interne qui s'appuient sur une stigmatisation sociale où le religieux est uniquement présenté comme une pathologie, un problème. La CUDH assure ainsi sa fonction protectrice des droits fondamentaux.

    Le mal traitement des hérétiques, Régis Dericquebourg, Fabrice DesplanLe second est un article qqui approche à rebrousse poil la conception géopolitique commune de la place de la religion dans les conflits. Pour cela, je reviens sur les situations postconflictuelles où la religion a permis de reconstruire plus que la justice, mais la paix. Vous trouverez cet article dans l'ouvrage Le (mal) traitement des nouveaux hérétiques dirigé par Régis Dericquebourg sous le titre Le recours au religieux lors de reconstructions nationales. Une reconnaissance implicite de l’universalité des droits

    Ces deux articles sont publiés cette année 2013 chez l'Harmattan.

    Le dernier est chronologiquement le premier et date du début 2013. J'en parle ici car il est un prolongement de Recours au religieux lors de reconstructions nationales. Une reconnaissance implicite de l’universalité des droits. Il est publié dans l'anal de l'AIDLR, Conscience et Liberté. Dans sa dernière livraison intitulé, je reviens dans cette prestigieuse revue fondée par Eléanore Roosveelt (dirigée par des illustres comme René Cassin, Edgard Faure ou encore Léopold Sédar Senghor), sur les liens entre paix et justice après des conflits armés. Je me base sur la notion de justice transitionnelle tel que Pierre Hazan la présente, pour affirmer que le religieux, accompagné de traditions, est souvent le premier et plus pertinent moyen pour retisser des liens sociaux et donc construire la paix, même là où il était utilisé pour attiser la haine.

     fabrice desplan,sciences politiques,justice transitionnelle

  • Sexualité des athées et des croyants (note du 21/06/11 republiée)

    Sexe, Religion, sexualité, Adventiste, Eglise adventisteAvant que l'adventisme apparaisse dans l'actualité autour de l'affaire d'exorcisme de Gringy sans lien avec ses enseignements et donne mon nom en patturge sous l'impulsion de son service de communication, je revenais sur des entretiens réalisés avec des adventistes autour de la sexualité. Pourquoi ? Parce que des adventistes m'ont transmis à ma demande des informations sur leur représentation de la sexualité alors que je m'y attendais plus. J'ai donc un peu plus de 50 entretiens sur le sujet, mais surtout une autre cinquantaine de réponse à des questionnaires gradués. Ce n'est pas représentatif, mais une série de données exploratrices pour défricher la question. Je revenais sur cette enquête parce qu'un adventiste m'a transmis un compte rendu de conférence sur la sexualité sur un support interactif. Merci de nouveau à lui. Alors poussé par ce dernier surtout à cause de problématiques aiguës comme la sexualité des célibats subits, des handicapés ou des veufs, je me demandais comment comparer la place du plaisir dans la sexualité chez des membres adventistes avec des données que l'on a en sociologie sur la société globale.
    Alors que je dépêtre encore à rendre comparable des populations à première vue hétéroclites en raison de la technique de recueil d'information, je suis tombé sur cet article. Il n'a rien à voir avec les adventistes. Il me permettra d'avancer, surtout d'être conscient d'une tendance à connaître et des erreurs de conclusions à éviter.

    Lire la suite

  • Education Thérapeutique du Patient (II). On vient de loin...

     

    (Extraits de formation en ETP pour professionnels de la santé et de cours de sociologie de la santé du nouveau référentiel infirmier)

    Hopital Patients Santé Territoires, Education Thérapeutique du PatientChaque époque de l’histoire a ses maladies. On le sait aujourd’hui, certaines d’entre elles existent depuis l’Antiquité voire la préhistoire car on en a retrouvé leurs traces sur des ossements dans des sites préhistoriques. L’évolution des maladies, que ce soit en termes de représentation sociale (c’est-à-dire la manière dont des individus ou groupes sociaux se représentent la santé), de guérison est le fruit de bouleversements qui ont touché nos sociétés au cours de l’histoire. L'accompagnement global qui peut être offert au patient en impliquant son entourage est un héritage de cette histoire et de différentes influences. Nous évoquions la dernière fois partiellement la religion. Mais il n'y a pas qu'elle. En effet, il suffit de parcourir l’histoire de la médecine pour découvrir que bien des idées médicales d’aujourd’hui sur la maladie ne sont pas les mêmes que celles de la médecine d’hier et que certaines ne seront pas les mêmes que demain. L'Education Thérapeutique du Patient (l'ETP) en sera affecté. Mais avant de parler de l'ETP aujourd’hui un long chemin a été réalisé par nos sociétés.

     

    Lire la suite

  • Nouvelle Série : L'Education Thérapeutique du Patient - Santé et Religion (I)

    Traiter de l'ensemble des pratiques qui peuvent mises en oeuvre pour permettre aux patients de développer des pratiques et une meilleure relation avec les praticiens dans la perspective d'une prise en charge optimale, oblige de plus en plus à intégrer la variable religieuse. Les patients ont leurs croyances, pratiques et attentes basées sur la religion. Les études sur les comportements des cancereux à par exemple démontrée que les pratiques religieuses, ou encore celles dites des croyances populaires influent dans la socialisation du patient aux soins. Afin de comprendre l'importance du religieux il faut, en différentes étapes saisir la place de la religion dans le soin. Cela nécessite de passer par une approche globale qui repose le lien entre religion et santé. Ce sera l'objet des quelques notes à venir aux accents historiques et sociologiques. Par la suite nous proposerons des prolongements actuelles autour de l'Education Thérapeutique du Patient, notamment dans sa relation aux praticiens. Mais pour l'instant voyons, avec la complexité qui y est liée le lien général entre religion et santé. Pour ceux qui sont assidues aux questions liées à l'ETP, le détour sera peut être long et loin des applications pratiques. Mais qu'ils restent patients, les prochaines notes le seront. Promis.

     

     

     

    Lire la suite

  • Camps de Roms évacué à Villeneuve d'Ascq: clin d'oeil au réseau associatif religieux

     

    Camp de Roms, Villeneuve d'AscqLe camp qui a été démantelé ce jeudi 9 aout 2012 n'est pas loin du métro 4 Cantons, un des deux arrêts qui desservent l’Université de Lille 1. Ces derniers temps ils ont été l'objet d'investissement des travailleurs sociaux. Cependant les Roms cristallisent tous les fantasmes. Il n'existe pas de politique adaptée à ses européens. Leur mode de vie est souvent source de tension pour les riverains. Mais les tensions sont le fait de la précarité et non des caravanes.
    En sortant de Lille 1 où se situe le camp ou de Lille 3 (juste quelques 3km du camp environ) les familles Roms sont entrées dans le paysage de Villeneuve d'Ascq. Aux heures de repas beaucoup d'étudiants offrent des sachets repas du CROUS aux Roms. Une solidarité tacite est ainsi mis en place dans les gestes anodins. Autour des Roms existent aussi une économie souterraine. Sans la défendre, notons qu'elle est plus en cohérence avec l'incohérence du statut des Roms. Je m'explique : quand un groupe social est relégué dans la négation totale et que tout lui est rejeté, l'économie souterraine devient pour ce dernier une évidence pour vivre. C'est la cohérence de la marginalité, mais la grande incohérence de notre société. Le malheur loin des yeux, loin de sa porte, de son quartier est le souhait de tous. Lutter contre idées reçues sur les Roms ou enrayer la délinquance Roms imposent de lutter contre la paupérisation de cette population en l'acceptant comme étant constitutive du corps social.
    La solidarité du quotidien qui s'est mise en place dans les gestes du quotidien et structurée par les associations est importante pour les Roms de Villeneuve d'Ascq. Les groupes religieux protestants sont actifs. Lla solidarité catholique est de loin la plus importante au sein des organisations religieuses. L'exemple du Père Arthur, personnalité très active pour la solidarité en faveur des Roms est un exemple.
    Le démantèlement va indiscutablement complexifier le travail des associations. Premièrement il s'agira de renouer avec des individus qui vont inéluctablement s'installer autre part avec l'ambition d'être plus discret pour ne pas être délogé de nouveau. Les conversions religieuses de Roms sont là importantes. Elles sont en plus de l'adhésion à une organisation et éventuellement en une croyance, des liens relationnels qui permettront de garder les liens. C'est le ressort du lien religieux. Il sera très actif (comme le sont d'autres types de liens au sein des autres associations non religieuses).
    Il n'échappe à personne que le démantèlement survient avant l'inauguration du Grand Stade de Lille. Les Roms étaient placés sur un lieu stratégique entre les transports collectifs, les nouvelles places de stationnement, ou encore les grands axes de circulation, faisant d'eux un tableau qui dépareillerait lors de la grande fête d'inauguration.
    Il reste à souhaiter que la Communauté urbaine de Lille, la Ville de Villeneuve d'Ascq et la Préfecture accompagneront les Roms par une politique volontariste, surtout que le réseau associatif en connexion avec les Roms est dense. Cette réussite passe aujourd'hui incontestablement par les liens établis par les groupes religieux dont ceux construits par des organisations protestantes dans la discrétion. Anecdote importante ; l'organisation religieuse la plus proche géographiquement de l'ex-camp était l'Eglise Protestante du quartier du Triolo.

     

    LES COMMENTAIRES POUR CE POST SONT FERMES EN RAISON DES DERAPAGES RECUS

  • La bêtise olympique

     

    Durant l'été, j'ai encore pris une énième fois l'engagement de me consacrer plus au blog. Vais-je y arriver ? Dans ce but et d'autres, j'ai sélectionné des articles estivaux. L'un est une petite perle du Monde daté du 29, 30 juillet 2012. Son titre, Pédagogie de la bêtise, il est signé par François Bégaudeau. Enfin, une chronique qui reprend bien ce que je pense des J.O et plus largement des compétitions sportives qui « opposent » des Etats.

     

    François Bégaudeau, Jeux OlympiquesJe n'ai jamais pu comprendre pourquoi l'honneur d'un pays, son sentiment de performance est lié à une chaussure, un maillot, en la réussite d'un jour de sportifs. Quels liens entre le drapeau national et les médailles ? Aucun. Il faut enfin l'affirmer. Ces compétitions veulent faire de nous des supporters opposés et parqués par couleurs de drapeaux. Il n'y a plus de place pour le simple spectateur qui se contenterait d'observer sans passion ni entrain, tout en aiment le sport. Les J.O et autres compétitions sportives sont ainsi devenues des spectacles de la bêtise qui nous tiennent en halène avec un véritable succès. Décompte des médailles, reportage sur les grands-parents de champions, découverte de la chaise où un médaaillé ce serait assis dans une école perdue dans un village oublié, etc. Une véritable pédagogie de la bêtise ou l'important devient secondaire et les détailles capitaux. Comment y échapper ; difficile si comme moi vous aimez le sport et voulez simplement apprécier le spectacle. Mais il n'y a plus de spectacle, seul la compétition où les égaux nationaux se « testostéronent » a de l'importance. Le pire c'est que je serai comme tout le monde sensible aux exploits de Rinner, à la défaite de Flessel parce qu'ils viennent du même bout de Terre que moi. Et oui, le sport aujourd'hui par la grande messe olympique est le début de l'art de s'opposer et de lutter contre d'autres êtres. L'essentiel n'est plus de participer. Hypocritement tout le monde est contre alors que tous sommes rivés su les classements des nations par médailles. Cela fait que la seule médaille unanimement partagée est celle de la bêtise, et elle n'est pas en chocolat. Nous l'avons tous et François Bégaudeau a bien vu juste dans sa chronique du Monde.


     

  • Mort de hector Bianciotti : Retour sur les coulisses d'une interview et Récitation de Patrick Chamoiseau

    Hector BianciottiEntre les tweets de de Valérie Trierweiler, la défaite annoncée de Ségolène Royal, les matchs de l'Euro en Ukraine, la dégradation par des notes souveraines d'Etats, Hector Bianciotti est décédé. Je ne décollère pas que cette information soit dans les bas fonds de l'information. Tentons ici de participer à un réquilibage en vous invitant à redécouvrir cette académicien. Je ne suis pas un spécialiste de Bianciotti. Pour tout dire, l’œuvre m'est en grande partie inconnue. Mais j'ai eu la chance de le rencontrer et l'impact fut foudroyant.
    En 1999, je travaillais dans un journal associatif sur la culture du Nord, Delirium-Le-Journal. Expérience inoubliable rendue possible grâce à son fondateur Narcisse Adja, mon ami, et des partenariats avec le Furet du Nord, puis la Fnac. Etudiant subissant une année blanche, cette activité permettait de respirer autre chose que les théories sociologiques, de sortir des statistiques sur les groupes religieux et de prendre de la distance avec les discours théologiques que j'analysais.

    Lire la suite

  • Les noirs en débats. Vers l'âge de raison ?

    La quePascal Blanchard, Lilian Thuram, Noirs de France, Exposition Lilian Thuram,stion de la place des noirs dans l'histoire et l'actualité sociale en France semble quitter de plus les passions pour les débats de raisons. Il y a certes des initiatives douteuses comme le Mouvement des Africains Français de Calixte Beyala. Mais ces derniers temps il faut saluer deux grandes actions au centre desquels nous retrouvons l'historien Pascal Blanchard sur lequel je me suis longuement appuyé en raison de la qualité de son travail.
    La première est l'exposition de Lilian Thuram au Quay Branly. Nécessaire, opportune, vitale pour la société, cette exposition montre bien la construction de représentations négatives autour du noir. La seconde initiative est de France TV. Durant 5 dimanches consécutifs sera projeté un documentaire Noirs de France, la chaine aborde en 5 volets sur l'histoire des noirs en France. Les mythes vont là encore tomber.
    Ces initiatives ne doivent pas en cacher d'autres. Récemment dans Le Monde plusieurs femmes noires célèbre posaient la question : A quand une femme nLilian Thuramoire en couverture de ELLE ?
    Un mouvement de fond semble s'engager. Qu'en résultera-t-il ? Personne ne sait. Mais plus que la finalité il faut déjà savourer la démarche dont tous devrions être les ambassadeurs. Espérons que les programmations du mois de mai 2012 pour la commémoration des abolitions de l'esclavage et de la traite négrière fera consonnance avec ce ton général.

  • Le Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque en France. La Thèse de Laurie Larvent

    L'année vient de commencer. Je reçois vos demandes par mails et surtout votre surprise de voir le blog peu mis à jour. Il faudra que je fasse mieux cette année. Pour l'ouvrir, vous trouverez cette petite présentation de Laurie Larvent de sa thèse sur le Mouvement missionnaire intérieur laïque en France. J'ai découvert ce mouvement religieux quand je réalisais ma propre thèse sur les adventistes, à partir de travaux sur les liens entre russélites et adventistes. De plus j'ai été surpris d'entendre parler d'eux au hasard d'une discussion dans un échange au sein d'une communauté adventiste dans le Nord. Mais le MMIL est grande partie inconnue, y compris par moi. Il n'a pas été un axe de recherches très développé. J'ai rencontré Laurie Larvent et ses travaux par l'intermédiaire de Régis Dericquebourg alors que je me penchais sur des adventistes unitariens. Ces derniers ne sont pas nombreux et se font en plus très discret, alors que le MMIL se caractérise comme des chrétiens ouvertement unitariens, c'est-à-dire très réfractaire à la trinité. Sur ce point le MMIL est très intéressant. Rien qu'à ce titre la thèse de Laurie Larvent doit être connue. S'ajoute l'analyse de Larvent, un chercheur qui du fabriquer un regard singulier. Laurie Larvent soutiendra ce samedi 7 janvier 2012 sa thèse. En plus d'une rapide présentation que Laurie nous propose vous trouverez également son carton d'invitation espérant vous croiser à cette soutenance.

    Lire la suite

  • Formation : « Religion, entreprises et travail ». Comment choisir ?

    De nouvelles aventures mobilisent beaucoup. De fait, le blog a été trop négligé. Je tente d'y revenir assidûment. La fabrication de formations pour des professionnels en est la raison. L'une porte sur la place de la religion au travail. Que dis la loi ? Comment anticiper et gérer les conflits ? Quelle est la place du fait religieux dans le management ? Comment intégrer les préférences religieuses des clients ? Un ensemble de questions qui intéresse sans doute plusieurs entreprises. Des cabinets de conseils en font maintenant une spécialité.
    Se pencher sur les liens entre religion et travail n'a pas attendu pour ma part l'arrêt de la crèche Baby-Loup. C'est un fait d'actualité qui montre bien la nécessité qu'il y a de mettre en place un ensemble de procédures pour encadrer, anticiper, comprendre, les croyances religieuses dans l'entreprise.

    Lire la suite

  • Conférences débat du 7 octobre 20100: Groupes religieux minoritaires et notion de « dérives sectaires »

     

    Ce vendredi 07 octobre l'Observatoire Européen de la Religion organise une journée d'étude « Groupes religieux minoritaires et notion de « dérives sectaires » à la Maison de l'Espérance.

    Cette journée est dans la continuité de l'ouvrage à paraître chez l'Harmattan Religion, droit et société. Dans cet ouvrage je reviens sur la stigmatisation des groupes religieux minoritaires. Je prolongerai la réflexion à partir des travaux de Pierre Hazan. Ce dernier s'intéresse aux réconciliations dans un Etat après un épisode de guerre. Dans son prolongement je vais reprendre la notion de justice transitionnelle et proposer de considérer les groupes religieux minoritaires comme un potentiel élément (dans une globalité) de cette justice. En lien avec une société française il s'agira de se demander comment les groupes religieux minoritaires participent-ils à une reconstruction du lien social.

    D'autres intervenants communiqueront sur des thèmes variés que vous pouvez voir dans le programme joint. Venez ce vendredi. Un coût d'entrée de 10€ de soutien pour toute la journée est demandé. Cela permet aux organisateurs d'alléger les frais d'organisation.

    Cette journée qui installe les activités de vulgarisation de l'Observatoire débouchera sur la publication d'un ouvrage.

    La journée se déroulera à la Maison de l’Espérance (9h - 17h):
    13, rue Gracieuse
    75005 Paris
    Métro : Place Monge (ligne 7)

    Inscription : colloqueblr2011@gmail.com

    Programme à télécharger

    Evènement Facebook

  • Regard d'Ernest Pépin sur la mort de Marmy le plus ancien prisonnier de France.

    Pierre-Juste Marny, Suicide, Prison Martinique, Plus ancien prisonnier françaisLes vacances sont terminées (votre serviteur n'en a pas eu) et j'apprends avec stupéfaction la mort de Pierre-Just Marny. Son parcours montre la difficulté que notre société éprouve à pardonner. Au point qu'elle se rappelle de la peine d'une individu tout en oubliant la faute. Je voulais partager ce sentiment avec vous. Mélange d'incompréhension, de colère face à l'impasse dans lequel des individus sont. Pourquoi presque 50ans après des faits condamnables un individu n'aurait pas le droit d'avoir un trait, d'une once d'espoir ? Certainement notre société qui s'évertue à tout archiver, archive aussi sa haine au point de la rendre évidente et d'offrir au plus vieux prisonnier de France que l'oubli, l'absence d'espoir, le suicide comme fin. Condamné à mort sous l'artifice de la perpétuité, Marny a tiré la conclusion que le système judiciaire lui a inspiré. Il s'est suicidé en Martinique arrêtant de prolonger son record de détention.

    Je suis tombé sur ce texte d'Ernest Pépin qui va dans ce même esprit. Je vous laisse en prendre connaissance. Sa question, « qui nous pardonnera » trouve un place dans chaque conscience.

    Lire la suite

  • Ellen White et la fondation de l'Eglise adventiste par Régis Dericquebourg

    Ces protestants que l'on dit adventiste, Régis Dericquebourg, Ellen G White, Ellen White, Eglise adventiste, adventismeSur son blog Régis Dericquebourg diffuse son article sur Ellen G. White et la fondation de l'Eglise adventiste. Ce texte est extrait de l'ouvrage que j'ai dirigé avec lui Ces protestants que l'on dit adventiste... 

    L'approche de Régis Dericquebourg est celle d'un sociologue. Elle ne veut pas uniquement se restreindre à Ellen White. N'oubliez pas cela quand vous lisez. A ce titre cette lecture ne répond pas aux attentes de ceux qui espèrent défendre ou critiquer Ellen White. Loin des passions cette lecture qu'il fait d'Ellen White est de loin la plus pertinente puisqu'il s'appuie sur une comparaison sociologique et historique. Je vous laisse découvrir

     

    Régis Dericquebourg: Paru dans Ces protestants que l’on dit Adventistes. Fabrice Desplan et Régis Dericquebourg (ed.) Paris. L’Harmattan, 2008. 149-175.

    Ellen White, Ces protestants que l'on dit adventiste, Régis Dericquebourg, Ellen G White, Ellen White, Eglise adventiste, adventisme

    Le charisme d’Ellen White considérée comme la fondatrice de l’Adventisme du septième jour peut être envisagé dans une double perspective. La première s’interroge sur le rôle du charisme visionnaire d’ Ellen White Ad intra.  La seconde concerne l’attitude Ad extra envers le charisme porté par une femme. Il m’a paru utile de traiter de ces deux aspects car ce dernier éclaire peut-être la réception du charisme d’ E. White dans l’Adventisme lui-même. L’examen du premier aspect a été fait en grande partie d’une manière pertinente par Anne Marie Topalov. Nous avons tiré partie de sa thèse mais sans reprendre à notre compte ce que l’auteur dit à propos des éléments de gnose que Madame White aurait introduit dans l’Adventisme.
    Pour traiter du charisme de Ellen White et du charisme au féminin, je vais d’abord mettre l’accent sur le lien entre les femmes et le christianisme puis j’évoquerai les femmes  « peu ordinaires » dans le christianisme car c’est en tant que chrétienne et porteuse d’un don extraquotidien qu’elle revendique sa mission, puis j’aborderai le rôle du charisme de Ellen White...