Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sociologiser - Page 5

  • Conférences débat du 7 octobre 20100: Groupes religieux minoritaires et notion de « dérives sectaires »

     

    Ce vendredi 07 octobre l'Observatoire Européen de la Religion organise une journée d'étude « Groupes religieux minoritaires et notion de « dérives sectaires » à la Maison de l'Espérance.

    Cette journée est dans la continuité de l'ouvrage à paraître chez l'Harmattan Religion, droit et société. Dans cet ouvrage je reviens sur la stigmatisation des groupes religieux minoritaires. Je prolongerai la réflexion à partir des travaux de Pierre Hazan. Ce dernier s'intéresse aux réconciliations dans un Etat après un épisode de guerre. Dans son prolongement je vais reprendre la notion de justice transitionnelle et proposer de considérer les groupes religieux minoritaires comme un potentiel élément (dans une globalité) de cette justice. En lien avec une société française il s'agira de se demander comment les groupes religieux minoritaires participent-ils à une reconstruction du lien social.

    D'autres intervenants communiqueront sur des thèmes variés que vous pouvez voir dans le programme joint. Venez ce vendredi. Un coût d'entrée de 10€ de soutien pour toute la journée est demandé. Cela permet aux organisateurs d'alléger les frais d'organisation.

    Cette journée qui installe les activités de vulgarisation de l'Observatoire débouchera sur la publication d'un ouvrage.

    La journée se déroulera à la Maison de l’Espérance (9h - 17h):
    13, rue Gracieuse
    75005 Paris
    Métro : Place Monge (ligne 7)

    Inscription : colloqueblr2011@gmail.com

    Programme à télécharger

    Evènement Facebook

  • Regard d'Ernest Pépin sur la mort de Marmy le plus ancien prisonnier de France.

    Pierre-Juste Marny, Suicide, Prison Martinique, Plus ancien prisonnier françaisLes vacances sont terminées (votre serviteur n'en a pas eu) et j'apprends avec stupéfaction la mort de Pierre-Just Marny. Son parcours montre la difficulté que notre société éprouve à pardonner. Au point qu'elle se rappelle de la peine d'une individu tout en oubliant la faute. Je voulais partager ce sentiment avec vous. Mélange d'incompréhension, de colère face à l'impasse dans lequel des individus sont. Pourquoi presque 50ans après des faits condamnables un individu n'aurait pas le droit d'avoir un trait, d'une once d'espoir ? Certainement notre société qui s'évertue à tout archiver, archive aussi sa haine au point de la rendre évidente et d'offrir au plus vieux prisonnier de France que l'oubli, l'absence d'espoir, le suicide comme fin. Condamné à mort sous l'artifice de la perpétuité, Marny a tiré la conclusion que le système judiciaire lui a inspiré. Il s'est suicidé en Martinique arrêtant de prolonger son record de détention.

    Je suis tombé sur ce texte d'Ernest Pépin qui va dans ce même esprit. Je vous laisse en prendre connaissance. Sa question, « qui nous pardonnera » trouve un place dans chaque conscience.

    Lire la suite

  • Ellen White et la fondation de l'Eglise adventiste par Régis Dericquebourg

    Ces protestants que l'on dit adventiste, Régis Dericquebourg, Ellen G White, Ellen White, Eglise adventiste, adventismeSur son blog Régis Dericquebourg diffuse son article sur Ellen G. White et la fondation de l'Eglise adventiste. Ce texte est extrait de l'ouvrage que j'ai dirigé avec lui Ces protestants que l'on dit adventiste... 

    L'approche de Régis Dericquebourg est celle d'un sociologue. Elle ne veut pas uniquement se restreindre à Ellen White. N'oubliez pas cela quand vous lisez. A ce titre cette lecture ne répond pas aux attentes de ceux qui espèrent défendre ou critiquer Ellen White. Loin des passions cette lecture qu'il fait d'Ellen White est de loin la plus pertinente puisqu'il s'appuie sur une comparaison sociologique et historique. Je vous laisse découvrir

     

    Régis Dericquebourg: Paru dans Ces protestants que l’on dit Adventistes. Fabrice Desplan et Régis Dericquebourg (ed.) Paris. L’Harmattan, 2008. 149-175.

    Ellen White, Ces protestants que l'on dit adventiste, Régis Dericquebourg, Ellen G White, Ellen White, Eglise adventiste, adventisme

    Le charisme d’Ellen White considérée comme la fondatrice de l’Adventisme du septième jour peut être envisagé dans une double perspective. La première s’interroge sur le rôle du charisme visionnaire d’ Ellen White Ad intra.  La seconde concerne l’attitude Ad extra envers le charisme porté par une femme. Il m’a paru utile de traiter de ces deux aspects car ce dernier éclaire peut-être la réception du charisme d’ E. White dans l’Adventisme lui-même. L’examen du premier aspect a été fait en grande partie d’une manière pertinente par Anne Marie Topalov. Nous avons tiré partie de sa thèse mais sans reprendre à notre compte ce que l’auteur dit à propos des éléments de gnose que Madame White aurait introduit dans l’Adventisme.
    Pour traiter du charisme de Ellen White et du charisme au féminin, je vais d’abord mettre l’accent sur le lien entre les femmes et le christianisme puis j’évoquerai les femmes  « peu ordinaires » dans le christianisme car c’est en tant que chrétienne et porteuse d’un don extraquotidien qu’elle revendique sa mission, puis j’aborderai le rôle du charisme de Ellen White... 

  • Fabrice Desplan sur Facebook et Twitter

    Facebook;, TwitterPour un retour sur les réseaux sociaux s'en est un. Retrouvez moi sur Facebook et Twitter pour échanger quelques intérêts, passions, colères et rires.

  • Trop de sucre dans les produits alimentaires antillais. Une logique qui rappelle une autre

    Sucre, Alimentation, Aliments sucrés aux Antilles, Sucre industrie alimentaire, Victorin Lurel, Obésité aux Antilles, Obésité, surpoids, IMC, Indice de masse corporelle, loi, santéInutile de faire un long développement mais il faut s'arrêter sur l'un des effets de la proposition de loi de Victorin Lurel, député de la Guadeloupe et Président de son Conseil Régional. Elle vise à ramener le taux de sucre dans les produits alimentaires industrialisés aux Antilles à leur niveau dans l'hexagone.
    Pourquoi la teneur en sucre est-elle plus élevée ? L'industrie agroalimentaire se targue de simplement s'adapter au goût antillais ! L'argument est fallacieux. Il relève du fameux problème « l’œuf ou la poule ». C'est un contre feu qui vise à ne pas assumer une stratégie de vente ancienne qui visait à créer la dépendance.


    Sucre, Alimentation, Aliments sucrés aux Antilles, Sucre industrie alimentaire, Victorin Lurel, Obésité aux Antilles, Obésité, surpoids, IMC, Indice de masse corporelle, loi, santéCe débat me rappelle un autre : celui de la teneur en nicotine dans les pays noirs. L'industrie du tabac, sous prétexte de s'adapter au goût des consommateurs dans les pays noirs y porte souvent plus de produits dépendants et nocifs ! Entre nous, cela rappelle le débat actuel sur le sucre. Moins de sucre c'est plus de santé. Alors que l'on s'inquiète de l'obésité aux Antilles, espérons que nous irons à l'essentiel qu'est de protéger les populations. La question fondamentale porte sur la santé publique et rien d'autre. Il ne faut pas se laisser détourner par les débats qui essentialisent la culture et déculpabilisent l'industrie agroalimentaire. Alors que tout le monde s'inquiète de la montée de l'obésité aux Antilles l'important est de prendre les mesures qui s'imposent.

  • Réponse partielle à la campagne de calomnie du service de Communication adventiste à mon encontre

    Calomnie adventiste, Fabrice Desplan, Exorcisme à Grigny, BIA, Bulletin d'Information adventiste, Revue Adventiste, Manipulation, Secte, Rapport Miviludes, Sectes apocalyptique, Je reçois des mails surpris de la campagne de communication contre moi qu'a lancé le service de communication de l'Eglise adventiste. Utilisant les ressources qui viennent de membres, le service de Communication à imprimer son Bulletin d'Information et sa Revue Adventiste (font noir de rigueur pour fabriquer la dramaturgie) en reprenant une interprétation fallacieuse de mes propos suite à l'affaire d'exorcisme de Grigny. Nombreux, vous êtes surpris que je sois vilipendé après avoir affirmé que l'Eglise adventiste ne pratique pas d'exorcisme. Les interlocuteurs et services non adventistes sont les plus choqués. Pour avoir une vision globale j'ai transmis ce mail suivant à des adventistes pour qu'ils aient une vision plus complète. Comme la campagne de calomnie adventiste est publique alors pourquoi me priver de vous donner à vous aussi, ces quelques informations. Entre nous l'adventisme est entrain de se fabriquer une réputation de groupe fermé, imperméable aux critiques mêmes positives, qu'il devra assumer. De mon côté, contrairement à ce qui m'a été insinué par le service de communication adventiste, je continuerai à parler librement de l'adventisme hexagonal. Voici le mail que j'ai fait circuler. Vous pouvez le télécharger en PDF.

    Dans le silence des responsables adventistes commencent à m'indiquer les raisons inavouables de cette tentative de diversion sur ma personne. Mais heureusement qu'il y a une différence entre les membres d'une communauté et certains de ces dirigeants qui instrumentalisent mes propos qui pourtant étaient à leur avantage selon tous les médias. Pourtant l'Eglise adventisme devrait plus s'inquiéter de sa préssence injustifiable dans le dernier rapport sur les sectes en France que de s'adonner à des pratiques staliniennes. Voici donc le mail envoyé à des adresses d'adventistes et de lecteurs du blog.

    Lire la suite

  • L'adventisme dans le rapport de la MIVILUDES (II)

    miviludes 2011,rapport miviludes 2011,sectes apocalyptiques,télécharger le rapport contre les sectes,télécharger le rapport miviludes,eglise adventiste,secte,2012 fin du monde,adventisme,fin des tempsA peine avoir terminé la rapide note sur la place de l'Eglise adventiste dans le rapport de la Miviludes que je suis de nouveaux questionné sur l'Eglise adventiste de tout bord. Les dirigeants adventistes vont-ils être encore susceptible et tordre mes déclarations à des fins insondables ? (Oui je fais beaucoup d'allusions à la manipulation de mes propos par l'Eglise adventiste). Je croyais être clair mais la question m'est posée par mail de façon redondante : donc je n'étais pas limpide que cela !
    Non. Il est incongru que l'Eglise adventiste soit dans ce rapport car elle ne planifie pas la fin du monde pour la fin 2012. Notez que la Miviludes s'en sort en parlant de l'adventisme et sans nommer l'Eglise adventiste. Elle a un discours millénariste sur la fin des temps comme une multitude d'organisations protestantes mais ne prône pas la destruction de ce dernier. Elle laisse cette fin à l'initiative du messie (je suis très imprécis pour faire vite). Mais là où la surprise de trouver l'Eglise adventiste est plus grande c'est en raison du deuxième thème du rapport que sont les thérapies alternatives.

    L'Eglise adventiste peut entre autre être considérée comme une "religion de la santé" en référence à une typification de cette dernière que j'ai élaborée et qui est maintenant largement acceptée par les spécialistes. Religion dynamique dans les sciences médicales les adventistes favorisent la recherche médicales, le savoir scientifique, l'innovation thérapeutique, etc. Parmi les domaines où des médecins et chercheurs adventistes excellent il y a les thérapies médicales sur le cancer. Avec ces hôpitaux, centraux dans son système de soin, l'Eglise adventiste est de loin l'une des structures religieuses les plus en pointes sur la recherche médicale. Alors trouver, indirectement, cette église dans un rapport sur les mouvements apocalyptiques et les thérapies fallacieuses à bases religieuses est une double surprise.

     

  • L'adventisme dans le rapport de la Miviludes

    Rapport Miviludes 2011, Sectes apocalyptiques, Télécharger le rapport contre les sectes, télécharger le rapport Miviludes, Eglise adventiste, secte, 2012 fin du monde, adventisme, fin des tempsLe dernier rapport de la Mission Interministérielle de Vigilence et  Luttes contre les rives Sectaires (DIVILUDES) vient d'être remis au Premier Ministre par son Président, George Fenech. Le rapport se penche sur les mouvements millénaristes et messianiques qu'elle résume dans la terminologie de groupes apocalyptiques.
    La Miviludes dans son premier chapitre fait un tour d'horizon de l'actualité des thèmes apocalyptiques. Après avoir très sommairement rappelée quelques déclinaisons du millénarisme et du messianisme, la Miviludes insiste principalement sur l'actualité de la fin des temps autour du New Age, et avec une moindre importance sur l'adventisme. Concernant l'adventisme voici ce qui en ressort :

    Lire la suite

  • Deux blogs à découvrir ou redécouvrir sur le mormonisme

    mormonisme, Chrystel Vanel, Carter Charles, Bernadette Rigal-Cellard,Je suis un des lecteurs occasionnel du blog de Carter Charles sur le mormonisme. Ce dernier se réfère souvent au travaux de Bernadette Rigal-Cellard que j'ai découverte grâce à Régis Dericqueboueg. Tout ce petit membre est très actif autour de l'Observatoire Européen des Religions et de la Laïcité.

    Alors que le mormonisme est souvent traité de manière exotique autour des clichés sexe et secte, un autre blog est particulièrement intéressant. C'est celui de Chrystal Vanel, doctorant à l'École Pratique des Hautes Études. Je vous le conseille également. Sa dernière note à partir du traitement que la chaîne M6 a récemment fait du mormonisme vaut le détour (Carter en propose aussi une analyse plus courte).

    La blogosphère de sociologues sur les groupes religieux s'amplifie. Et c'est une bonne chose comme l'a déjà souligné Baptiste Coulmont, véritable sociologue pionnier de la vulgarisation sur le net via un site perso.

  • La justice reconnaît l'aumonerie des Témoins de Jéhovah

    Témoins de Jéhovah, Prison, Aumonerie jéhovah en prison, centre de detention de MuretLors de mon intervention à Paris à l'occasion du colloque Réveil du religieux et éveil de la société, je revenais sur différentes stigmatisations malgré une jurisprudence de plus en plus sensible à l'égalité de traitement d'individus en fonction de leur pratique et croyance. Maître Ducrey prolongeait dans ce même sens. Nous notions, successivement, l'entêtement du Ministère de la justice face aux demandes de Témoins de Jéhovah qui veulent exercer en prison leur culte. Malgré une jurisprudence européenne claire, des jéhovistes sont discriminés en prison en raison de leur pratique religieuse. La position de l'administration carcérale est très tendue autour de l'aumonerie. Elle rechignait, et rechigne, à étendre aux jéhovistes le droit à une aumonerie et donc de satisfaire directement aux besoins religieux des prisonniers de cette organisation religieuse.

    Le récent arrêt admibistratif marque une grande victoire pour les jéhovistes, mais plus largement pour le respect des diversités des pratiques religieuses qui répondent aux exigences légales. Non seulement la cours reconnaît aux TJ le droit à l'exercice de leur culte mais surtout elle déboute l'administration pénitentiaire qui refusait jusque là de reconnaître l'aumonerie jéhoviste.

    Il faut le reconnaître, cela ouvre une jurisprudence sur laquelle il faudra veiller. Le travail pour les surveillants en prison est complexifié, mais ce n'est rien face au respect des libertés, dont celles de religion et de conscience. Et, là, ce n'est pas être jéhoviste ou non qui compte, c'est le respect de libertés fondamentales qu'il faut protége.

    Reste que le Ministère peut se pourvoir en Cassation. Mais au regard de la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, se serait un risque bien vil car la CEDH ne manquera d'imposer à la juridiction française le plein droit des plaignants jéhovistes.

  • 1.37 milion d'€ pour "Sociologiser" !

    sociologiser, valeur site internet, blog fabrice desplan, Tenir un blog c'est un jour rompre avec la promesse que vous vous faites : "je ne regarderai pas les statistiques". Pfoouu. Finalement, vous écrivrez pour être lu. Ce matin, je faisais le tri de commentaires (encore beaucoup à lire), des mots clés tapés pour arriver sur le blog, ou des liens qui y conduisent. Cette revue d'horizon m'a conduit sur bizinformation. En toute curiosité j'ai l'adresse du blog pour connaître sa valeur, son classement, etc. Alors j'ai fait : sociologiser.hautetfort.com (c'est l'adresse initiale, www.dixmai.com est une adresse secondaire). Ma surprise fut fantastique. Je suis visiblement un milionnaire qui ne se connait pas.

    Je ne sais comment cela fonctionne, mais voilà qui fait rêver. Maintenant, retour à la réalité, loin de chiffres qui ne reflètent malheureusement pas le réel. Snnniifff

  • Les véritables succès de la Commémoration des abolitions de l'esclavage

    Nicolas Sarkoz; Abolition de l'esclavage, Commémoration des abolitions de l'esclavage; 10 mai;23 maiN'étant plus à la conception de manifestations pour la commémoration des abolitions de l'esclavage j'ai pu suivre comme simple observateur certaines et suivre les débats, polémiques qui réapparaissent chaque année.
    Le constat général est très positif. Il y a encore la trace de débats inutiles mais au delà remarquons une pacification rampante. Qu'entendre par là. La commémoration des abolitions est de plus en plus acceptée. Les collèges s'engagent. Les manifestations associatives se multiplient. Les tensions entre tenant du 10 mai et du 23 mai s'estompent. Je me suis déplacé dans des collèges du Nord de la France pour parler de l'esclavage et c'est extraordinaire le travail que je découvre. Lectures, débats, sensibilisations, etc. En un mot, la commémoration s'approche de son ambition initial. Elle commence à faire lien entre les individus de toutes origines. Elle réinterroge le présent, sans se culpabiliser du passé, tout en étant un angle d'attaque des inégalités de traitement d'une partie de la population présente en France.

    Du côté des descendants d'esclaves, un sentiment de redécouverte de soi, de son histoire, de son identité rencontre de plus en plus d'échos dans ses manifestations. La traduction la plus évidente de cette pacification de la commémoration est la proposition qui émerge de plus en plus dès associations est que les manifestations s'étalent du 10 au 23 mai, faisant de cette période un espace pédagogique. De fat, il est important d'appeler à ce que cette proposition rencontre un écho favorable, rapprochant les manifestations françaises de moments forts présents dans d'autres pays autour de l'esclavage, de la quette des droits civiques ou encore de la fin de régimes discriminatoires.

    Une commémoration des abolitions du 10 au 23 mai intégrerait aussi des dates commémoratives de départements d'Outremer, faisant ainsi converger les actions et manifestations. Un véritable pas vers une sensibilisation élargie et cohérente.

  • Volée de bois vert contre Fabrice Desplan

    Fessée, Critique adventiste, Séquestrée grigny, Eglise AdventisteNous parlions de l'humour adventiste au travers de l'actualité. Mais ne rions plus. Alors que tous les médias ont repris mes propos et compris que j'indiquais que l'adventisme est incompatible avec l'exorcisme, malgré la présence d'une minorité, en interne les adventistes n'ont pas apprécié ma présence dans les médias. Oui, oui. Ce sont dans les rangs adventistes, au sommet, que les susceptibilités se manifestent. L'argument principal est que je réduisais l'adventisme à sa partie antillaise et d'autre part que je faisais des généralités, là où je prononce le mot MINORITE !

    Voici le communiqué m'incriminant, posté le samedi 21 mai sur le site de l'Eglise adventiste.

    Mon Dieu ! Comment les décideurs adventistes arrivent-ils à faire de tels commentaires à partir de mes propos ? Incroyable. En off les échanges sont nombreux, vifs, respectueux, mais tendus.

    Des lycéens me demandaient : « comment considérez-vous votre blog par rapport à l'Eglise adventiste ? » Ma réponse était simple : "c'est un travail qui parle des adventistes, pas seulement, mais n'est pas à destination d'adventistes". Et je rajoutais sous l'insistance des lycéens : « c'est le miroir grossissant, non déformant, dans lequel l'adventisme n'aime parfois pas se regarder ». D'ailleurs c'est souvent le statut de la sociologie plus globalement.

    La volée de bois vert qu'a entraîné dans les rangs adventistes mon interview que j'assume, explicite bien cela. J'ai même été invité assez directement à me taire. La sociologie quand elle ne plaît devrait faire silence ! Mais il faut voir plus une médaille qu'une critique. Vous imaginez si toutes les analyses du sociologue conviendraient aux groupes religieux ? A quoi servirait-il !

    Restez vigilant, allez souvent sur le site de l'Eglise adventiste, car de mon avis d'autres bois arriveront. J'en ferai une belle corbeille. Ils sont bien loin des remerciements que je reçois des simples adventistes. Mais eux ne sont pas prisonniers d'enjeux, de corps et d'intérêts.

  • Autodérision adventiste. Clin d'oeil à partir de l'actualité « d'adventistes » qui ont pratiqué un exorcisme à Grigny

     

    Exorcisme adventiste, Grigny, Autodérision adventiste, Eglise AdventisteRevenons à nos moutons après l'affaire DSK qui a fait exploser le blog ! Plus de 10 000 adresses IP par jours pendant 3 jours. Alors vous qui venez en tapant DSK, restez sur cet autre sujet qui fait le blog revenir à son objet premier : l'Eglise adventiste.
    Depuis 2009, je tente de garder les emails humouristiques fait par des adventistes à l'encontre de l'adventisme même. L'autodérision est selon moi une entrée pertinente pour bien comprendre l'évolution d'une organisation. Il peut être comme l'indique Bergson une tentative adroite de contraindre des individus. C'est une fonction universelle du rire et l'adventisme n'y échappe pas. Sur ce point pas de quoi fouetter un chat.

    Mais ce qui est surprenant, peut-être, dans l'autodérision adventiste, ce sont les sources extrêmement multiples. Et l'une des plus sarcastique est le pastorat. Mes abdominaux ont encore le souvenir de blagues qui visaient la manière de prendre des décisions, l'orthodoxie de membres, des positions morales ou encore la liturgie. J'en ai parfois pleuré.

    Lire la suite

  • Nouvelle photo de la victime supposée de DSK

    Connafissatou diallo ophélia,photo victime dsk,identité victime dsk, Sofitel New Yorktinuons sur le buzz! Voici la dernière photo de la victime supposée de DSK. Il y aurait eu une confusion avec la photo précédente selon LePost.fr, avec sa collègue Ophélia. Ceci s'expliquerait par un profil très voisin puisqu'elle aurait comme Ophélia 32 ans. Les conjectures vont sur son origine. Tout cela n'enlève rien à nos commentaires précédents.